(Paris UT+2)

Paris chic

Voici la contrée élégante des anciens villages de Passy et d’Auteuil. De belles demeures bordent des avenues sereines, l’orchestre philharmonique de Radio France répète un concert, des cavaliers trottent le long d’allées sableuses, les hameaux sont noyés dans les feuillages et les oiseaux pépient au-dessus des courts de tennis.
 
On profitait jadis des sources thermales et des plaisirs de la villégiature à l’écart de Paris. Boileau, La Fontaine, Molière, Racine et Ninon de Lenclos fréquentaient l’auberge du Mouton Blanc, rue d’Auteuil. On vient le dimanche prendre l’air, courir ou canoter au Bois, où l’on faisait autrefois concours de calèches et de toilettes. On édifiait des hôtels et même parfois des villas un peu folles.
 
On y fait maintenant de surprenants périples architecturaux. Cherchant Guimard, on rencontre le Studio Building de Sauvage, rue d’Agar, ou l’immeuble bardé de grès des frères Perret, rue Franklin. Visitant Le Corbusier, square du Docteur Blanche, on découvre à deux pas la claire et cubique cité Mallet-Stevens des années vingt… Le chic est simple, tout est calme.

Fondation Pierre-Bergé – Yves Saint Laurent

Haut de page
Fondation Pierre-Bergé – Yves Saint Laurent

Qui a intronisé le caban et le tailleur-pantalon, les épaules carrées, les manches bouffantes, le spencer, les blouses romaines… ? Yves Saint Laurent, bien sûr ! De la première collection en 1962 jusqu'aux adieux en 2002, le couturier est devenu légende. La fondation organise des expositions de peinture, mode, photo et arts décoratifs. Elle a également pour mission de conserver les 5000 vêtements et accessoires créés par le couturier pendant sa carrière.

+ d'infos

Musée Baccarat

Haut de page
Musée Baccarat

La célèbre maison spécialisée dans le cristal présente une collection unique en son genre, rassemblant des pièces prestigieuses issues de ses ateliers. Une visite féérique dans l’univers très intimiste de la marque.

+ d'infos

Musée Dapper (incontournable)

Haut de page
Musée Dapper

Les arts africains anciens et contemporains, les cultures des Caraïbes et des diasporas issues du continent noir y sont mis en valeur par des expositions, des spectacles (musique, théâtre, contes), des rencontres et un ciné-club.

+ d'infos

Musée Marmottan-Monet

Haut de page
Musée Marmottan-Monet

Cet ancien pavillon de chasse s’adonne à plusieurs passions. Du Moyen Âge, il aime les enluminures. Du premier Empire, qui fascinait le collectionneur Paul Marmottan sous la IIIe République, il reconstitue l’apparat grâce au lit de bronze et d’acajou de Napoléon, une table de trictrac ici, des porcelaines en biscuit de Sèvres ça et là. Des impressionnistes, il possède plus d’une centaine de toiles signées Degas, Manet, Berthe Morisot, Pissarro, Renoir, Sisley et surtout Monet. Eh oui ! Les Nymphéas sont là, et la Cathédrale de Rouen et le Pont japonais.

+ d'infos

Rue de Passy

Haut de page
Rue de Passy

On s’y refait une garde-robe très mode. Pour remplir son garde-manger, on s’arrête place de Passy où se tient le marché couvert et où s’ouvre la rue de l’Annonciation qui mène à l’église par une succession de traiteurs, de primeurs et de cavistes.

+ d'infos

Musée du vin

Haut de page
Musée du vin

Dans les anciens celliers de l’abbaye de Passy situés rue des Eaux – un comble ! –, on s’initie désormais à l’histoire du vin, ses terroirs, ses outils. Cours d’oenologie et dégustation en option.

+ d'infos

Maison de Balzac

Haut de page
Maison de Balzac

Installé dans une ancienne « folie » édifiée à la fin du XVIIIe siècle, à l’époque en lisière de Paris, le musée Balzac, seule demeure de l’écrivain subsistant de nos jours, présente des souvenirs personnels, des manuscrits, objets personnels. N’hésitez pas à vous y rendre pour découvrir tous les secrets de l’auteur et vous croire transporté à la campagne le temps d’une visite.

+ d'infos

Fondation Le Corbusier

Haut de page
Fondation Le Corbusier

La fondation qui veille sur l’oeuvre de l’architecte, designer et peintre suisse naturalisé français, siège dans les maisons Jeanneret et La Roche, construites en 1924. On visite la seconde qui applique les “cinq points d’une architecture moderne” définis par Le Corbusier : pilotis, toit-jardin, plan et façade libres, fenêtres en longueur. Le blanc domine, la lumière afflue, la configuration étonne.

+ d'infos

Hippodrome d’Auteuil (incontournable)

Haut de page
Hippodrome d’Auteuil

Êtes-vous plutôt courses d’obstacles ou de plat ? Si vous êtes plutôt courses d’obstacles, rendez-vous en bordure est du bois de Boulogne, sur les 33 hectares de l’hippodrome d’Auteuil, dont 18 hectares de pistes de haies et de steeple-chase. Autour des pistes et dans les tribunes, à vous de choisir entre restaurant panoramique, brasserie, aires de pique-nique, espaces enfants gratuits, jeux et poneys, visite des coulisses.

+ d'infos

Hippodrome de Longchamp (incontournable)

Haut de page
Hippodrome de Longchamp

Pour encourager jockeys et pur-sang en courses de plat, ce sera dans la partie ouest du Bois, sur les 57 hectares de Longchamp. Dans les deux hippodromes, pas besoin d’être un mordu de paris, ni de porter chapeau à plumes et tenue de cocktail pour passer une bonne journée ! Autour des pistes et dans les tribunes, à vous de choisir entre restaurant panoramique, brasserie, aires de pique-nique, espaces enfants gratuits, jeux et poneys, visite des coulisses.

+ d'infos

Bois de Boulogne (incontournable)

Haut de page
Bois de Boulogne

Vestige de la forêt qui entourait Lutèce, lieu de libertinage au XVIIIe siècle, le Bois s’enorgueillit de sa promenade mondaine de la Belle Époque grâce à l’allée qui le relie à Paris, la création de lacs et rivières, du Pré-Catelan en 1855, des hippodromes en 1857 et 1873... Poumon vert de 845 hectares peuplé de chênes, de hérissons et de chouettes hulottes, il prête aussi ses sentiers aux joggeurs, aux chevaux et aux vélos, sa grande cascade aux appareils photo, ses lacs aux barques, ses aires de jeux aux enfants. Recommandé aux sportifs un peu romantiques et inversement.

+ d'infos

Parc de Bagatelle (incontournable)

Haut de page
Parc de Bagatelle

À vous roseraie, paons, petits ponts, nénuphars, pagode, miroirs d’eau et cascades, iris et clématites, salon de thé, concerts classiques, expositions du Trianon et de l’Orangerie… Née d’un pari entre Marie-Antoinette et le comte d’Artois, cette bagatelle anglo-chinoise nichée au bois de Boulogne fut créée en 64 jours !

+ d'infos

Stade Roland-Garros

Haut de page
Stade Roland-Garros

Borg, Connors, McEnroe, Noah… Quel champion de la raquette n’a pas connu la terre battue du central ou du court n° 1 ? Le stade est construit en 1928 pour permettre de défendre, dans un cadre digne de l’événement, la Coupe Davis conquise sur le sol américain. Depuis ce lancement décisif, Roland- Garros accueille chaque année les Internationaux de France, soit 500 joueurs et 400 000 spectateurs !

+ d'infos

Tenniseum

Haut de page
Tenniseum

Roland-Garros c’est aussi le Tenniseum, un musée multimédia du tennis qui présente l’évolution du tennis à travers les siècles en utilisant des technologies de pointe. En compagnie d’un guide professionnel, on peut également visiter les coulisses du stade, accéder aux zones les plus confidentielles, pénétrer dans les espaces réservés aux joueurs, approcher la célèbre terre battue du court Philippe-Chatrier !

+ d'infos

Jardin des serres d’Auteuil

Haut de page
Jardin des serres d’Auteuil

Classique et régulier, puis sinueux et vallonné à l’anglaise, japonais ici, méditerranéen là, collectionneur d’art avec sa fontaine Dalou et ses mascarons de Rodin, virtuose de la botanique avec ses 230 variétés d’arbres et ses moissons de fleurs, c’est un monde de surprises. Et si exotique, sous les tropiques de ses serres du XIXe ! Palmiers, oiseaux en volière, bananiers, hibiscus, carpes et passiflores s’y épanouissent dans les reflets turquoise des charpentes de métal.

+ d'infos

Coulisses du Parc des Princes

Haut de page
Coulisses du Parc des Princes

Pénétrez dans les coulisses du club de la capitale et de sa maison de famille le temps d'une mi-temps.

+ d'infos

Domaine national de Saint-Cloud

Haut de page
Domaine national de Saint-Cloud

Dans ce domaine, point de château, mais 460 hectares de verdure pour y faire des balades à vélo, une ferme pédagogique pour les enfants ou encore un musée retraçant son histoire.

+ d'infos

Musée du château de Malmaison

Haut de page
Musée du château de Malmaison

Acquis en 1799 par Joséphine Bonaparte, le château de Malmaison devient la résidence du futur empereur et de son épouse, et le siège du gouvernement de la France : s’y succèdent réunions de travail, réceptions, bals, etc.

+ d'infos

Maison des Jardies

Haut de page
Maison des Jardies

Cette ancienne maison de vigneron est transformée au XVIIIe siècle en maison de campagne ; Balzac s’y établit en 1838 pour fuir ses créanciers, puis Léon Gambetta s’y installe en 1878 pour se reposer.

+ d'infos

Château de Sceaux, musée d’Île-de-France, Parc de Sceaux

Haut de page
Château de Sceaux, musée d’Île-de-France, Parc de Sceaux

Jean-Baptiste Colbert, ministre de Louis XIV, fit appel aux plus grands artistes de son époque pour en faire une résidence digne du roi. Le château abrite le musée de l’Île-de-France depuis 1937.

+ d'infos