A la découverte du 10e arrondissement de Paris

Trépidant, cosmopolite et insolite, le 10e attire par ses rues animées, ses salles de spectacles et ses commerces

Le 10e est surprenant à bien des égards. Trépidant, animé et cosmopolite, c’est un arrondissement qui se vit et qui attire par ses restaurants, ses théâtres, ses commerces… Insolite, on y découvre aux détours des rues de nombres curiosités architecturales.

Un arrondissement cosmopolite

Boutiques de vêtements dans le passage Brady, Paris

Le 10e est la terre d’accueil de plusieurs communautés venues du monde entier. Traditions, cultures, art de vivre et gastronomie s’y côtoient offrant ainsi une empreinte cosmopolite unique !

Proche de la Gare du Nord, la rue du Faubourg et ses rues adjacentes forment Little India qui mène tout droit en Inde, au Pakistan et au Sri Lanka. Passage Brady, le tourbillon des parfums et des épices qui se dégagent des restaurants titillent les sens et les papilles tandis que les vitrines des boutiques s’illuminent des couleurs chatoyantes des saris.

Plus au sud, entre la porte Saint-Denis et les rues d’Échiquier et d’Enghien, le voyage se poursuit en Anatolie avec les commerces, épiceries et restaurants turques sans oublier son lot de bonnes adresses de street-food. Quai de Jemmapes, le centre culturel Pouya met à l’honneur quant à lui, la culture et la gastronomie iranienne.

Les marchés couverts Saint-Quentin (boulevard Magenta) et Saint-Martin (rue du Château d’Eau) proposent des produits frais et une cuisine internationale pour un tour du monde gustatif.

Un arrondissement culturel

Dans le 10e, la culture est sur le devant de la scène. Depuis toujours les faubourgs ont été jalonnés de théâtres. Aujourd’hui encore, plus d’une dizaine de salles y font le bonheur des parisiens. Le Splendid, le théâtre de la Porte Saint-Martin, le théâtre Antoine, le théâtre de la Renaissance, le théâtre du Gymnase Marie Bell, les Bouffes du Nord, le Palais des Glaces, Le Comédia… proposent une programmation éclectique du one man shows aux vaudevilles en passant par les grandes pièces du répertoire classique.

Les cinéphiles ne sont pas en reste avec le mythique cinéma Le Louxor – Palais du Cinéma qui fête ses 100 ans en 2021. Les amateurs d’art contemporain, de photographies et d’artisanat aiment à se perdre dans la galerie Martel, l’espace Beaurepaire ou les Douches de la Galerie.

Les mélomanes qui privilégient des salles plus intimistes, se réunissent avec bonheur, au New Morning rue des Petites Ecuries. Ce club incontournable de la capitale accueille, depuis des décennies, les grandes pointures du jazz et du blues. Miles Davis, Stan Getz, Chet Baker, Nina Simone, Michel Petrucciani et Prince y ont donné des concerts mémorables. La scène de l'Alhambra Théâtre Music-Hall vit aux  rythmes des concerts de rock, de jazz, d'electro, de variété française et internationale et des musiques du monde.

Enfin le boulevard Bonne Nouvelle abrite l’étonnant Choco-Story. Un musée du chocolat qui dévoile tous les secrets du cacao et propose des dégustations et des ateliers pour petits et grands.

Un arrondissement insolite

Imbriqué entre les Grands Boulevards, la Gare du Nord et la place de la République, le 10e est riche de curiosités et surprises architecturales.

Boulevard Magenta, on peut apercevoir l’élégant Louxor, une salle de cinéma restaurée entièrement en 2013 et inscrit au titre de Monuments historiques. Ce bâtiment art déco construit en 1921 attire l’œil avec sa belle façade ornée de mosaïques bleu et or de style néo-égyptien. Cet engouement pour l’Égypte antique se retrouve aussi dans la décoration intérieure du cinéma qui mêle hiéroglyphes, lotus, scarabées et couleurs vibrantes du bleu égyptien et du doré.

Les Gares de l’Est et du Nord sont des chefs-d’œuvre admirables qui accueillent les visiteurs de toute la France et de l’Europe. Avec sa façade néoclassique ornée de belles verrières et 23 statues, la Gare du Nord construite en 1865 se ré-invente chaque jour pour devenir un centre d’activité moderne et accueillant. La Gare de l’Est inaugurée par Napoléon III en 1850 est la plus ancienne des gares parisiennes. Aux beaux jours un bar éphémère est installé sur son rooftop tout proche de la rosace Eiffel. Les férus de modélisme peuvent admirer trois réseaux ferrés miniatures conservés précieusement dans la gare, avec locomotive à vapeur, wagons, convois… toujours en fonctionnement.

Les portes Saint-Martin et Saint-Denis situées respectivement boulevard Saint-Martin et boulevard Saint-Denis attirent œil par leurs allures. Ses arcs de triomphe ont été érigés à la gloire de Louis XIV et de ses batailles victorieuses. Elles symbolisent l’ancienne enceinte de Charles V limitant la ville. A ne manquer par les plus curieux : la maison la plus étroite de Paris au n°39 de la rue du Château d’Eau !

Le 10e est un arrondissement qui a su aussi revisiter son patrimoine architectural pour l'adapter à la vie moderne. Ainsi, l’ancienne prison de l'hôpital Saint-Lazare accueille aujourd’hui la magnifique médiathèque Françoise Sagan et son cloître méditerranéen. L’ancien couvent des Récollets transformé en logements pour les chercheurs et les artistes s’est pourvu d’une terrasse festive et accueillante, le Café A et propose un programme artistique ouvert à tous (lecture, documentaire, installation, performance…).

Côté frayeurs et sensations fortes, le 10e recèle quelques pépites à découvrir ! Le Manoir de Paris, véritable maison hantée immersive, propose des spectacles interactifs des plus effrayants. Dans un autre registre, le musée des moulages de l'hôpital Saint-Louis rassemble près de 5 000 moulages en cire de maladies dermatologiques depuis le 19e siècle. Une collection qui en fera frissonner plus d'un !

Le 10e fait la part belle aux artisans et aux métiers créatifs. La toute nouvelle cité artisanale La Villa du Lavoir, située au 70 rue René Boulanger accueille une douzaine d’ateliers dédiée aux métiers d’arts tels que la gravure en taille douce, la création de bijoux, de vitrail ou de céramique... Au numéro de cette même rue, se cache à la manière des speakeasy américains, le Lavomatic un bar clandestin dissimulé derrière une laverie automatique.

A quelques encablures, le très animé canal Saint-Martin apprécié pour ses cantines, bars branchés et jolies boutiques étonne aussi par sa fameuse écluse des Récollets qui permet de naviguer sur le canal. Les passerelles de la Grange aux Belles et Bichat qui l’encadrent permettent d’observer son mécanisme, véritable attraction des promeneurs.

A découvrir également : la place Sainte-Marthe et ses rues adjacentes situées entre le canal Saint-Martin et l’Hôpital Saint-Louis. Ancienne cité ouvrière du 19e siècle, ce micro-quartier populaire et convivial aux devantures colorées réunit commerce de proximité, petits restaurants, bistrots, ateliers d’artistes et artisans.