Balade dans le village de Charonne

Ruelles pavées, église médiévale, jardins secrets et potagers... la colline de Charonne recèle bien des trésors

Partez vous promener sur les traces de l’ancien village de Charonne, qui fut rattaché à Paris en 1860. Idéalement située sur le flanc sud de la colline de Belleville, arrosée par plusieurs sources, la bourgade était jadis couverte de vignes ! Cet itinéraire vous fera louvoyer de part et d’autre de la rue de Bagnolet, véritable épine dorsale de ce quartier du 20e arrondissement. Il sera l’occasion de glaner les indices de l’existence d’un passé pas si lointain, tout en musardant le long de ruelles pavées ou en poussant les grilles de petits parcs et jardins méconnus. Vous serez récompensés de vos efforts en fin de randonnée par la découverte de la Campagne à Paris.

En sortant du métro Philippe Auguste, engagez-vous dans la rue Pierre Bayle. Puis tournez à droite dans la rue du Repos, la bien nommée, qui longe le mur du cimetière du Père Lachaise.

1 / Le Tampographe Sardon

Galerie-atelier Le Tampon Sardon, Paris

Vous y dénichez la vitrine d’une boutique singulière : le Tampographe Sardon est une galerie-atelier où sont dessinés et confectionnés artisanalement des tampons en tous genres. Ils délivrent des messages à l’humour corrosif, des illustrations poétiques ou d’élégantes formes graphiques qui réjouiront petits et grands.

Le Tampographe Sardon - 4 rue de Repos, Paris 20e

Vous rejoignez le boulevard de Charonne. Parvenu au niveau du métro Alexandre Dumas, engagez-vous dans la rue de Bagnolet qui débute sur votre gauche. Tournez ensuite dans la première voie qui s’ouvre à gauche.

2 / Le jardin partagé de la Cité Aubry

Jardin Cité Aubry, Paris
Au numéro 2 bis de la cité Aubry se cache un charmant jardin partagé. C’est un havre de paix niché au creux des immeubles, un petit poumon vert pour les familles du quartier qui viennent y cultiver tomates, plantes aromatiques ou faire pousser de jolis tournesols. Ce qui rend ce potager urbain si particulier c’est que son mur d’enceinte est agrémenté de grandes fresques de street artistes.

Jardin Cité Aubry, 2 Cité Aubry, Paris 20e

La Cité Aubry aboutit à la villa Riberolle, une ruelle qui s’étend jusqu’au mur d’enceinte du cimetière du Père Lachaise.

3 /  La villa Riberolle

Villa Riberolle, Paris

Cette impasse pavée est longée par d’anciens ateliers industriels du 19e siècle, dont certains sont occupés par des artistes. Le silence, la végétation du cimetière qui surplombe la ruelle, les herbes folles qui poussent entre les pavés, tout ici contribue à vous transporter à mille lieues de la ville !

Villa Riberolle, Paris 20e

Redescendez vers la rue de Bagnolet, dont vous reprenez l’ascension, en tournant à gauche.

4 / Le Merle Moqueur

Librairie Le Merle Moqueur, Paris

Vous serez tenté de faire une halte au Merle Moqueur, la formidable librairie du quartier. Vous aurez plaisir à musarder parmi ses rayons et sous sa longue verrière - réminiscence de l’ancien entrepôt dans lequel elle est établie. Cette librairie généraliste est très bien fournie, vous y trouverez forcément votre bonheur que ce soit en matière de littérature, de livres jeunesse ou de guides de voyage.

Le Merle Moqueur – 51 rue de Bagnolet, Paris 20e

Faire une pause : Un peu plus haut sur le trottoir d’en face, vous trouverez le Quartier Rouge. Cet agréable café-resto est l’endroit idéal pour feuilleter les livres que vous venez d’acquérir ou tout simplement vous imprégner de l’ambiance qui règne de cette rue animée.

Quartier Rouge – 52 rue de Bagnolet, Paris 20e

Quelques mètres plus loin, prenez la rue de la Réunion à gauche, pour accéder au Jardin Naturel.

5 / Le Jardin Naturel

Jardin Naturel Pierre Emmanuel, Paris

Ce jardin exceptionnel, caché à l’ombre du Père Lachaise, présente la particularité d'abriter des plantes "indigènes" : ces plantes sauvages prospéraient autrefois dans les environs de Paris. Afin de respecter le cycle de développement naturel de la végétation, cet espace vert est entretenu selon des techniques de jardinage "biologique". Une large allée s’étire sous un bois ombragé, composé de chênes, d’érables et de noisetiers, au pied desquels se déploient des plantes de sous-bois ; elle vous conduit de l’autre côté du parc : vous atterrissez dans la rue de Lesseps, bordées d’élégantes maisons en briques, dotées de jardins d’hiver et de rosiers grimpants.

Jardin Naturel - Pierre Emmanuel - 120 rue de la Réunion, Paris 20e

Revenu dans la rue de Bagnolet, faites un crochet par la rue des Pyrénées, que vous prenez à gauche. L’entrée du Square Henri-Karcher est signalée par la fresque de street-art qui orne son mur extérieur.

6 / Le square perché Henri Karcher

Square Henri Karcher, Paris

Gravissez cette allée arborée et toute en courbe qui vous vous dévoile progressivement les charmes de ce jardin accroché au flanc du cimetière du Père-Lachaise. Jadis, cette petite butte était recouverte de vignes et de moulins à vent. Parvenu à son sommet, vous aurez plaisir à faire une pause au-dessus des immeubles et du trafic.

Square Henri Karcher – 165 rue des Pyrénées, Paris 20e

Revenez sur vos pas pour reprendre votre ascension de la rue de Bagnolet. Attardez-vous au niveau du numéro 102 bis.

7 / L’ancienne Flèche d’or – ancienne gare de la Petite Ceinture

Ancienne Flêche d'Or, Paris

Vous êtes devant l'ancienne gare de Charonne. Le lieu tient son nom du train Paris - Calais, dont la ligne fut inaugurée en septembre 1926, et qui reliait chaque jour Paris à Londres, via Calais et Douvres. A partir des années 90, la Flèche d’or avait trouvé une nouvelle vocation en devenant une des salles de concert les plus branchées de Paris. Elle s’était forgé une solide réputation de défricheuse de nouveaux talents musicaux (pop, folk, rock). La salle de concert a fermé ses portes en 2016 et les lieux connaîtront prochainement une nouvelle destination.

La Flèche d’or – 102 bis rue de Bagnolet, Paris 20e

8 / Le Mama Shelter et la médiathèque Marguerite Duras

Mama Shelter Paris East - Réception

Sur le trottoir d’en face se trouve le Mama Shelter, un hôtel branché de l’Est parisien, décoré par Philippe Starck. Pensez à réserver si vous souhaitez bruncher dans sa grande salle du rez-de-chaussée aux murs en ardoises ou aller siroter un cocktail estival sur son rooftop pour profiter du panorama urbain. L’immeuble attenant à l’hôtel, abrite la médiathèque Marguerite Duras, l’une des plus innovantes de Paris. Cette bibliothèque municipale dispose d’un espace d’exposition, d’un auditorium et d’un fonds dédié à l’Est parisien, situé au dernier étage où vous pourrez compléter vos connaissances sur le quartier.

Mama Shelter – 109 rue de Bagnolet, Paris 20e

Plus d'infos sur le Mama Shelter

Médiathèque Marguerite Duras – 115 rue de Bagnolet, Paris 20e

Reprenez votre progression dans la rue de Bagnolet.

9 / L'église Saint-Germain-de-Charonne

Eglise Saint Germain de Charonne, Paris

Vous ne tardez pas à atteindre le beau parvis surélevé de l’Eglise Saint-Germain-de-Charonne, dont le clocher date du 13e siècle. Vous voilà au cœur de l’ancien village de Charonne dont le charme pittoresque a pu être partiellement conservé. Sur le trottoir d’en face, l’église Saints-Cyrille-et-Méthode, beaucoup plus récente, fut conçue par l'architecte Henri Vidal (commencée en 1935 mais seulement terminée en 1962).

Eglise Saint-Germain-de-Charonne – 4 place Saint-Blaise, Paris 20e

Le saviez-vous ? L’église Saint-Germain-de-Charonne est la seule de Paris, avec l'église Saint-Pierre de Montmartre, à être toujours bordée de son ancien cimetière paroissial. C’est dans cette église que Georges Lautner tourna la scène finale des "Tontons Flingueurs".

10 / La rue Saint Blaise

Rue Saint-Blaise, Paris

Faites une incursion dans la rue Saint Blaise : elle est jalonnée de terrasses de cafés et restaurants qui sont autant d’invitations à faire une pause. Le sol pavé et le mobilier urbain coloré accentuent le caractère atypique de cette voie semi-piétonne, ponctuée par un joli clocher médiéval. Elle s’apparente plus à une rue provinciale qu’à une artère parisienne.

Rue  Saint-Blaise, Paris 20e

Retournez sur vos pas pour reprendre la rue de Bagnolet ; sur votre gauche, un escalier vous mène à une portion de rue surélevée.

11 / Vue en plongée sur deux anciennes maisons de vignerons de la rue de Bagnolet

Maisons de vignerons rue de Bagnolet, Paris

Vous voilà devant l’Ogresse, un petit théâtre associatif dont la programmation est tournée autour de l’oralité, de la musique et surtout de la marionnette. Depuis ce petit belvédère, vous pouvez observer, en contrebas dans la rue de Bagnolet, deux jolies maisons jumelles qui arborent fièrement leurs perrons surélevés (n° 134 et 136). Cette singularité témoigne de l’évolution du paysage urbain : le niveau de la rue ayant jadis été abaissé afin d’en atténuer la pente pour faciliter la circulation.

134 et 136 rue de Bagnolet, Paris 20e

12 / Le pavillon de l’Ermitage et le jardin de l’Hospice Debrousse

Pavillon de l'Ermitage, Paris © DR

Vous atteignez rapidement l’agréable jardin de l’Hospice Debrousse (au n°148). Le pavillon de l’Ermitage de style Louis XV y trône fièrement. Seul vestige de l’immense parc du château de Bagnolet, qui appartenait à la Duchesse d’Orléans, il doit son nom à son décor intérieur de peintures murales représentant des ermites en méditation.

Pavillon de l’Ermitage et jardin de l’Hospice Debrousse – 148 rue de Bagnolet, Paris 20e

 Plus d'infos sur le pavillon de l’Ermitage

En ressortant du jardin, prenez la rue Pelleport qui vous conduit à la rue Belgrand et à la place Edith Piaf.

13 / La Place Edith Piaf

Place Edith Piaf, Paris

Cette petite place fut réaménagée en 2003, à l'occasion du 40e anniversaire de la disparition de la chanteuse. Elle est ornée d’une jolie fontaine Wallace et d’une statue représentant l’artiste réalisée par Lisbeth Delisle. La terrasse du bar de la Place Edith Piaf fera un bon point de chute pour reposer vos pieds endoloris après cette randonnée. Mais vous pouvez continuer par une dernière étape qui vaut le détour…

Place Edith Piaf, Paris 20e

Remontez la rue Emile-Pierre Casel ; elle vous conduit au pied des escaliers de la Campagne à Paris.

14 / La Campagne à Paris

Promeneuse dans une rue de la Campagne à Paris

C’est ainsi qu’est surnommé ce petit îlot de pavillons perché en haut d’une butte. Ces charmantes maisons construites dans les années 20 cultivent leur singularité tout en contribuant à l’harmonie du lotissement : chacune se distingue et se complète au gré de jardins aux essences variées, d’élégantes marquises, portails en fer forgé ou de volets aux couleurs vives. La beauté des lieux est renforcée par le calme qui règne dans ces ruelles. Bref, ici, tout concourt à donner à ce quartier un caractère exceptionnel.

La Campagne à Paris - rue du Père Prosper Enfantin, rue Irénée lanc, rue Mondonville et rue Jules Siegfried, Paris 20e

 Plus d'infos sur la Campagne à Paris

Il ne vous reste plus qu’à redescendre vers la Porte de Bagnolet et le métro.