Balade des Etangs de Corot à la forêt de Fausses-Reposes

Venez vous ressourcer en pleine nature et observer les végétaux et oiseaux qu’elle abrite.

Laissez-vous tenter par une balade bucolique au cœur de la forêt de Fausses-Reposes dans le sud-ouest des Hauts-de-Seine. Bordée des ravissants étangs de Corot, elle est un véritable poumon vert du Grand Paris avec une grande variété d’essences forestières qui abritent bon nombre d’oiseaux et petits animaux.

Point de départ de la promenade : la sortie de la gare SNCF, Transilien ligne L « Chaville Rive Droite ». Direction la verdoyante Ville-d’Avray.

1 / La Ville-d’Avray et ses artistes

Le village de Ville-d’Avray a su préserver son cadre champêtre au fil des siècles. Il devient le lieu de villégiature prisé de nombreux peintres, écrivains, musiciens tels que Alphonse Daudet, Claude Monet, Honoré de Balzac et au 20e siècle Boris Vian, Jean Rostand, Yehudi Menuhin… En 1817, le père de Camille Corot acquiert une maison de campagne aux abords des étangs où le peintre réside jusqu’à sa mort en 1875. Les étangs, les bois et les chemins environnants lui ont inspiré de nombreuses toiles. Située en face de l’étang neuf, l’Auberge Cabassud, célèbre guinguette, est fréquentée par de nombreux artistes en quête d’inspiration à la fin du 19ee siècle. Alphonse Daudet y séjourne et écrit « Sapho » dans un kiosque annexé en 1884.

Ville-d’Avray, 92

2 / Les étangs de Corot

Les Etangs de Corot

Situés en lisière de la forêt de Fausses-Reposes, les deux étangs de Corot dégagent un charme idyllique. Leur aspect paysager, s’il a séduit un peintre comme Corot au 19e siècle, attire encore aujourd’hui bon nombre de visiteurs.
Le premier étang nommé le vieil étang date de la fin du Moyen-Âge et est créé pour servir de réserve de pêche. L 'Etang Neuf quant à lui est conçu par le frère de Louis XIV, Philippe duc d'Orléans pour satisfaire les besoins d'alimentation en eau du château de Saint-Cloud et de son parc.

Cet havre de paix tant apprécié du peintre impressionniste Jean-Baptiste-Camille Corot inspire bon nombre de ses toiles. L’artiste leur laisse son nom. Les étangs de Corot sont classés depuis le 21 septembre 1936.

Les étangs de Corot, Ville-d’Avray

3 / La Forêt domaniale de Fausses-Reposes

Forêt de Fausses-Reposes

La forêt de Fausses-Reposes tient son nom d’une expression de chasse à courre évoquant les feintes d’un animal pourchassé lorsqu’il se dissimule dans la végétation pour échapper à la meute de chiens et aux chasseurs. Elle s’étend sur plus de 600 hectares. Propriété de l’ordre religieux des Célestins au Moyen-Âge, elle est l’apanage de grandes familles seigneuriales et du roi de France au 17e siècle et devient un terrain de chasse. Témoin de cette période : le pavillon du Butard, un rendez-vous de chasse construit pour le roi Louis XV par l’architecte Ange-Jacques Gabriel en 1750, que l’on peut encore aujourd’hui admirer au cœur de la forêt.

Elle est sillonnée de sentiers de randonnée dont le sentier de la Ceinture Verte Ouest de l’Ile de France et de pistes cavalières. Encore sauvage, la forêt de Fausses-Reposes est très prisée des promeneurs. Sa végétation est dominée par le châtaignier. On peut y observer également des chênes, des bouleaux et des pins. Elle est peuplée de chevreuils, renards, martres et fouines et abrite en hiver, mésanges et pics verts, tandis que le gobe-mouche gris y est présent au mois de mai. Quant aux grives musiciennes, elles y nichent à tout moment de l’année.

Forêt de Fausses-Reposes - Ville-d’Avray

4 / Le Haras de Jardy

A la lisière de la forêt, se trouve le Haras de Jardy dont la renommée internationale n’est plus à faire. Jusqu’à la fin du 18e siècle, le site est une grande ferme au milieu des bois. C’est Edmond Blanc grand nom des courses hippiques et le propriétaire-éleveur Marcel Boussac qui le transforment en un prestigieux haras réputé en Europe pour l’élevage de pur-sang. Les bâtiments au style anglo-normand ne manquent pas de charme. La construction la plus remarquable étant la « Cour des 49 », la demeure réservée aux régisseurs du haras. C’est aujourd’hui un immense domaine de près de 80 hectares dédié aux activités et sports équestres.

Haras de Jardy – 39 boulevard de Jardy – Marnes-la-Coquette