Balade dans le village de Ménilmontant

Découverte de cet ancien faubourg au charme provincial : rues pavées, ilots de verdure, bistrots populaires…

Cette promenade vous entraîne à la découverte de Ménilmontant : un ancien faubourg qui fût l’un des hameaux annexés par la capitale en 1860 sous l’impulsion du baron Haussmann. Vous aurez plaisir à flâner dans de pittoresques rues pavées d’où se dégage un charme tout provincial. Vous pourrez en profiter pour chassez les œuvres de street art qui sont disséminées un peu partout dans le quartier et vous n’aurez que l’embarras du choix pour choisir une terrasse de bistrot où vous installer pour vous fondre dans le paysage et humer l’atmosphère de village qui y règne.

À la sortie de la station de métro Couronnes (ligne 2), rejoignez la place Maurice Chevalier.

1 / L'église Notre-Dame de la Croix de Ménilmontant

Eglise Notre-Dame de la Croix de Ménilmontant, Paris

La place Maurice Chevalier possède un charme provincial avec ses terrasses de café réparties de part et d’autre du terre-plein central, le tout dominé majestueusement par l’église Notre-Dame-de-la-Croix. Cette vaste église se distingue par son clocher de 78 mètres de haut ainsi que par l’escalier monumental qui mène à son parvis. Edifiée dans la seconde moitié du 19e siècle, son style néo-roman présente la particularité d’être mâtiné de modernité ; en effet, une architecture métallique se révèle sous les voutes de la nef en révélant de jolies arcades métalliques ajourées.

Le saviez-vous ? L’église Notre-Dame-de-la-Croix fait partie des plus grandes églises de Paris : elle est en fait la troisième église la plus longue (97 mètres), après la cathédrale Notre-Dame de Paris (127 mètres) et l’église Saint-Sulpice (120 mètres).

Eglise Notre-Dame de la Croix de Ménilmontant - 3 place de Ménilmontant, Paris 20e

Contournez l’église par la rue d’Eupatoria pour rejoindre la rue de la Mare, où vous ne pouvez rater la devanture orange vif du Monte en l’air.

2 / Le Monte en l’air

Librairie Le Monte en l’air, Paris

Cette belle librairie de quartier est un lieu incontournable de Ménilmontant. Jouissant d’un local vaste et lumineux, l’établissement multiplie les activités et peut se muer en cabinet de curiosité, en lieu d’exposition et même en bistrot. Aux beaux jours quelques tables investissent le trottoir.

Le Monte en l’air – 2 rue de la Mare, Paris 20e

Rejoignez la rue de Ménilmontant dont vous entamez l’ascension. Sur votre gauche, au niveau du numéro 79, une grille donne accès à un escalier qui descend vers la Petite Ceinture.

3 / La Petite Ceinture

Petite ceinture

La Petite Ceinture est une ancienne voie ferrée qui se déploie au milieu du 19e siècle, sur 32 kilomètres et fait le tour de Paris. Son service une fois interrompu, une végétation sauvage s’y développe et des espèces animales réinvestissent les lieux. La portion située entre les rues des Couronnes et de Ménilmontant, est réaménagée et ouverte au public en 2018 sous la forme d’un îlot de verdure de 5000 m² réservé aux promeneurs. Vous aurez donc plaisir à découvrir cette bulle de calme propice à la balade en plein cœur de Ménilmontant.

La Petite Ceinture – entre les rues de Ménilmontant et la rue des Couronnes, Paris 20e

 Plus d'infos sur la Petite Ceinture

4 / La Passerelle de la rue de la Mare

Ressortez par l’accès situé rue de la Mare, au pied de la passerelle qui enjambe les rails. Cette dernière est immortalisée notamment par le photographe Willy Ronis. C’est à son niveau que se situait jadis l’ancienne gare de Ménilmontant.

Passerelle de la rue de la Mare, Paris 20e

Remontez la rue de la Mare.

5 / La place Henri Krasucki et ses terrasses de cafés « titi parisien »

Vous voilà place Henri Krasucki qui mérite que l’on s’y attarde ! Ce petit rond-point est encadré par des troquets authentiques et populaires qui proposent d’agréables terrasses idéales pour profiter d’une pause ensoleillée. A ne pas manquez : les Mésanges à l’esprit village et le bistrot des Cascades, un café littéraire convivial.

Les Mésanges – 82 rue de la Mare, Paris 20e

Bistrot Littéraire Les Cascades – 82 rues des Cascades, Paris 20e

Le saviez-vous ? La boulangerie-pâtisserie située place Henri Krasucki est classée au titre des monuments historiques du 20e arrondissement grâce à sa devanture ornée de médaillons au style Art Nouveau.

Prenez la rue des Cascades.

6 / Le street art dans la rue des Cascades

Cette rue, comme tant d’autres dans le quartier, constitue à elle seule une petite galerie street art à ciel ouvert. De nombreuses œuvres y sont plus ou moins éphémères. Des artistes tels que Jérôme Mesnager, Kam Laurene, Agrume ou Fred le Chevalier y ont laissé leurs empreintes. Sur votre droite, une fresque orne le pignon du café Les Mésanges. Cette portion de mur est régulièrement confiée à l’inspiration d’un nouvel artiste qui vient « redécorer » la ville de son imaginaire. C’est à la bien-nommée Galerue que l’on doit cette initiative artistique.

Rue des Cascades, Paris 20e

7 / Le regard Saint-Martin

Regard Saint-Martin, Paris

Le nom-même de la rue des Cascades fait allusion à l’eau qui y transitait depuis les hauteurs de Belleville pour alimenter Paris. Le regard Saint-Martin, qui servait à contrôler le débit et la qualité de l’eau, se trouve sur votre chemin : c’est ce petit édifice en pierre du 17e siècle, qui jouxte une petite placette au sommet de la rue de Savies. Il a aussi donné son surnom « la Fontaine d’Henri IV » au bar mitoyen.

La Fontaine d’Henri IV - 42 bis rue des Cascades, Paris 20e

Prenez, sur votre gauche, l’escalier de la rue Fernand Raynaud. En le gravissant, vous longez un petit espace vert laissé en friche et inaccessible au public afin d’y préserver la biodiversité. Il est surplombé par le jardin des Petites Rigoles, belvédère, agrémenté de mascarons provenant du Pont-Neuf et d’anciennes assises en pierre.

Prenez la rue de l’Ermitage à droite et tournez à gauche pour découvrir la Villa de l’Ermitage.

8 / La Villa de l’Ermitage et la Cité Leroy

La Villa de l’Ermitage, Paris

La magnifique Villa de l’Ermitage, ruelle bordée de maisons et de jardins a échappé comme par miracle aux différentes vagues de modernisation du quartier pour demeurer un havre de paix bien caché. Il fait bon y flâner le long des jardinets où s’épanouissent glycines, lilas, rosiers et magnolias. Cet îlot de calme rejoint à son extrémité la non moins bucolique Cité Leroy, qui se compose de quelques pavillons individuels et d’ateliers d'artistes. Un magnifique jardin partagé, où se mêlent fleurs et légumes, vient compléter le tableau. Juste en face, se trouve également la jolie place du Guignier à l’esprit village.

Villa de l’Ermitage - entre le 315 rue des Pyrénées et le 12 rue de l'Ermitage, Paris 20e

Cité Leroy - 19 villa de l’Ermitage, Paris 20e

Tournez à droite dans la rue des Pyrénées et rejoignez la rue de Ménilmontant sur votre droite.

9 / Le Pavillon Carré de Baudouin

Le Pavillon Carré de Baudouin est un ancien lieu de villégiature du 18e siècle consacré aux fêtes et aux plaisirs. Désormais dédié à l’art contemporain, il accueille tout au long de l’année des expositions et des conférences en accès libre. Cette « folie » est entourée d’un paisible jardin clos où il fait bon se reposer dans l’herbe en admirant la façade du pavillon. Le mur d’enceinte du Pavillon fait l’objet d’interventions régulières d’artistes urbains qui viennent égailler sa surface. Le beau bâtiment ancien qui se situe à l’angle a été rénové pour devenir en 2007 un espace culturel de la mairie du 20e arrondissement.

Pavillon Carré de Baudoin – 121 rue de Ménilmontant, Paris 20e

Traverser la rue de Ménilmontant pour rejoindre la rue du Retrait.

10 / La rue du Retrait

Le nom de cette rue provient d’une déformation de « Ratrait », le nom du vignoble qui se trouvait sur les pentes sud du coteau de Ménilmontant. Aujourd’hui, ce n’est plus du raisin qui y pousse mais du street art qui y fleurit ! En effet, cette rue a maintenant une vie artistique intense grâce à l’intervention d’une association de quartier. Depuis plusieurs années elle permet à de nombreux artistes d’investir les façades et pignons des immeubles environnants avec des fresques parfois monumentales.

Rue du Retrait, Paris 20e

Tournez à présent dans la rue Laurent Savart, jolie artère pavée qui descend jusqu’à la rue Boyer.

11 / La Maroquinerie et la Bellevilloise

La Bellevilloise - Ambiance, Paris

La rue Boyer est une rue est bien connue des Parisiens pour les lieux festifs et culturels qu’elle abrite.

Au n°23, dans un bel immeuble industriel, se trouve la Maroquinerie. Une salle de concert à la programmation éclectique, un incontournable pour les amateurs de musique pop-rock émergents. Le bar-restaurant, doté d’une agréable terrasse, est un excellent point de ralliement avant d’assister à un concert. La Bellevilloise située au 19-21 est un établissement culturel ouvert à toutes les formes d’expressions et d’expérimentations : concerts, spectacles, expositions, projections, démarches artistiques innovantes… Elle est également pourvue d’un restaurant convivial, la Halle aux Oliviers, ainsi que d’une terrasse en hauteur.

La Maroquinerie – 23 rue Boyer, Paris 20e

 Plus d'infos sur la Maroquinerie

La Bellevilloise – 19-21 rue Boyer, Paris 20e

 Plus d'infos sur la Bellevilloise

Tournez ensuite à droite dans la rue de la Bidassoa. Longez le square du Sergent-Aurélie-Salel. Continuez dans la rue Sorbier, où se succèdent une nouvelle fois les terrasses de cafés et restaurants. Puis prenez à gauche pour descendre la rue de Ménilmontant, d’où vous avez une belle vue en plongée sur l’Ouest de Paris.

12 / La cité du Labyrinthe

La cité du Labyrinthe est un passage charmant et hors du temps, qui vous transporte instantanément loin de la frénésie de la rue de Ménilmontant. Soyez attentifs, pour ne pas la rater ! Elle se trouve au numéro 24e ; pénétrez sous un porche pour y accéder.

La cité du Labyrinthe, Paris 20e