Balade au cœur de Montmartre

La butte Montmartre, la basilique du Sacré-Coeur, le funiculaire, la place du Tertre, la place des Abbesses, les vignes de Montmartre... découverte du Paris pittoresque

Du marché Saint-Pierre à la place des Abbesses, on part à la découverte de la très célèbre butte Montmartre. On grimpe au Sacré-Cœur avant de redescendre jusqu’au joli quartier des Abbesses. Un quartier-village aux rues pavées, plein de secrets et de recoins cachés.

1/ Le marché Saint-Pierre

Marché Saint-Pierre vu du dôme su Sacré-Coeur, Paris

A deux pas du cosmopolite quartier de Barbès, le marché Saint-Pierre est connu de toutes les couturières de la capitale, mais aussi des décorateurs et designers. C’est en effet le plus grand marché de tissu de Paris (voire du monde) avec six étages consacrés aux rouleaux de tissus et aux voilages de toutes les couleurs et de toutes les matières (coton, soie, lainage pour l'habillement, velours, toile de Jouy et damas pour l'ameublement). Le tissu y est vendu au mètre. Les vendeurs, le mètre et une paire de ciseaux en main, sont toujours prêts à découper les étoffes souhaitées.

Marché Saint-Pierre - 2 rue Charles Nodier - Paris 18e

Plus d’infos sur le marché Saint-Pierre

2/ La halle Saint-Pierre

Halle Saint-Pierre © OTCP - Marc Bertrand

En face du marché, le promeneur remarque un joli bâtiment en briques. Il s’agit de la Halle Saint-Pierre. Cet ancien marché couvert construit en 1868 par un disciple de Baltard a eu plusieurs vocations. En 1986, il devient un lieu d’exposition dédié à l'art brut et à l'art singulier. On y trouve aussi une librairie et un café à l’intérieur.

Halle Saint-Pierre - 2 rue Ronsard - Paris 18e

Plus d’infos sur la halle Saint-Pierre

3/ Le square Louise Michel et le funiculaire de Montmartre

Paris Neige Funiculaire Montmartre  © Studio TTG

En contournant la halle Saint-Pierre, on arrive sur la place Saint-Pierre, à l’entrée du square Louise Michel. La brasserie Le Ronsard dans le dos, on profite d’une superbe vue sur la basilique du Sacré-Cœur au sommet de la butte.  D’ici, il existe deux options pour monter. La première est d’embarquer à bord du funiculaire de Montmartre, accessible avec un simple billet de métro. En seulement deux minutes, le square Nadar est atteint et la basilique n’est plus qu’à quelques mètres. Les plus sportifs gravissent les 222 marches de la rue Foyatier ou traversent le square Louise Michel.

Le saviez-vous ?

La rue Foyatier est composée exclusivement d’escaliers, qui montent jusqu’au sommet de la butte. Cette artère pittoresque et indissociable de Montmartre est l’une des seules rues de la capitale à n’avoir aucun habitant.

Butte Montmartre - Paris 18e

Plus d’infos sur la butte Montmartre

Square Louise Michel - 6 place Saint-Pierre - 75018 Paris 8e

Plus d’infos sur le square Louise Michel

Square Nadar - 2 rue Saint-Eleuthère - 75018 Paris 18e

Plus d’infos sur le square Nadar

Funiculaire de Montmartre - Rue Foyatier - Paris 18e 

Plus d’infos sur le funiculaire de Montmartre

4/ Les arènes de Montmartre

Jazz à Montmartre © OTCP - Marc Bertrand

Si les arènes de Montmartre ressemblent à une construction gallo-romaine, elles ne datent pas de cette période. En effet, ce petit amphithéâtre de pierre a été construit en 1941 pour accueillir des évènements culturels en plein air. Le jardin des arènes de Montmartre n’est d’ailleurs accessible que pendant ces évènements. On le longe en montant la rue Chappe, parallèle et jumelle de la rue Foyatier.

Jardin des Arènes de Montmartre - Rue Chappe - Paris 18e

Plus d’infos sur le Jardin des Arènes de Montmartre

5/ La basilique du Sacré-Cœur

Sacré Coeur et carrousel

Lieu de culte important, Montmartre est choisi pour accueillir la basilique du Sacré-Cœur après les évènements de la Commune (1871). Sa construction débute en 1875 et dure plus d'un demi-siècle. Son achèvement officiel date de 1923. Aujourd’hui, la basilique est l’un des lieux les plus visités de la capitale. L’édifice ne ressemble à nul autre : couleur blanche, une hauteur de 83 mètres, un immense porche à deux étages, cinq dômes (un grand dôme circulaire entouré de ses quatre lanternons) et un campanile qui abrite la plus grosse cloche de France (19 tonnes). L’intérieur est orné de la plus grande mosaïque de France. La crypte et le dôme se visitent aussi. Monument emblématique de Paris, la basilique du Sacré-Cœur est ouverte à la visite tous les jours et gratuitement. Mais son parvis est tout aussi réputé pour la vue unique qu’il offre sur la ville.

Le saviez-vous ?

Montmartre est un lieu de culte depuis l'époque gallo-romaine. Le quartier tiendrait son nom du Mont des Martyrs, comme on appelait la butte autrefois.

Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre - Parvis du Sacré-Coeur - 35 rue du Chevalier de la Barre - Paris 18e

Plus d’infos sur la basilique du Sacré-Coeur de Montmartre

6/ La place du Tertre

Place du Tertre et Cadet de Gascogne

Depuis le parvis de la basilique du Sacré-Cœur, il n’y a que quelques mètres à parcourir pour arriver sur la plus célèbre place de Montmartre, la place du Tertre. Au XIXe siècle déjà, cette petite place publique au cœur de Montmartre était fréquentée par les artistes du quartier. La tradition se perpétue aujourd’hui avec près de 300 peintres et portraitistes qui se relaient tous les jours pour vous présenter leurs œuvres ou vous tirer le portrait. Un beau souvenir à ramener de Paris. L’ambiance y est celle d’un village et il est très agréable de s’attabler à l’un des restaurants de la place.

Le saviez-vous ?

Le quartier de Montmartre a toujours attiré les artistes et ils sont très nombreux à y avoir vécu : Pablo Picasso, Vincent Van Gogh, Auguste Renoir, Claude Monet, Emile Zola, Jacques Prévert, Jean Cocteau, Édith Piaf et bien d’autres.

Place du Tertre - Paris 18e

Plus d’infos sur la place du Tertre

7/ Dali Paris

Dali Paris - Entrée © Dali Paris 2018

En suivant les indications pour rejoindre le musée Dalí Paris, il faut traverser la place du Calvaire, placette pavée où trône une grande maison dont la porte d’entrée au style Art nouveau interpelle. Il s’agit de la maison Neumont, construite en 1905 par le peintre Maurice Neumont. La place du Calvaire débouche donc sur le musée Dalí Paris, un espace d’exposition dédié au plus célèbre des peintres catalans. Plus de 300 œuvres de Salvador Dalí (tableaux, sculptures, gravures, objets et mobilier), issues de la collection particulière du galeriste et collectionneur Beniamino Levi, y sont présentées.

Dalí Paris - 11 rue Poulbot - Paris 18e

Plus d’infos sur Dalí Paris

8/ Le musée de Montmartre

Musée de Montmartre - Jardins Renoir 4, Paris

Le numéro 12 de la rue Cortot est la plus ancienne maison de Montmartre. C’est ici aussi que le peintre Auguste Renoir vécut et peignit plusieurs de ses chefs-d’œuvre, dont le Bal du moulin de la Galette ou La Balançoire (à voir au musée d’Orsay). Dans ces anciens ateliers, que connurent aussi Raoul Dufy et Maurice Utrillo, le musée de Montmartre raconte l’histoire du quartier et son extraordinaire effervescence artistique. Derrière le musée, les élégants jardins Renoir offrent une très belle vue sur les vignes du Clos Montmartre. On aime se promener dans ces jardins après la visite du musée et boire un verre sur la terrasse ensoleillée du Café Renoir.

Musée de Montmartre - Jardins Renoir - 12 rue Cortot - Paris 18e

Plus d’info sur le musée de Montmartre - Jardins Renoir

9/ Le jardin sauvage Saint-Vincent

Jardin sauvage Saint-Vincent, vue panoramique, Paris © Mairie de Paris - François Grunberg

Ce petit coin de nature sauvage est assez unique à Paris. Laissée libre, la végétation s’en donne à cœur joie dans un espace de 2 000 m² où l’on retrouve des arbres et arbustes recouverts de lierre, une mare, et tout un écosystème foisonnant. Le jardin sauvage Saint-Vincent n’est accessible que sur visites guidées du 1er avril au 31 octobre.

Jardin sauvage Saint-Vincent - 17 rue Saint-Vincent - Paris 18e

Plus d’infos sur le jardin sauvage Saint-Vincent

10/ Au Lapin Agile et la Maison Rose

La Maison Rose

Les façades colorées et reconnaissables du Lapin Agile et de la Maison Rose font partie intégrante du décor de Montmartre. Aujourd’hui très photographiés, ils font partie de ces lieux qui ont fait l’histoire montmartroise. De nombreux artistes - Paul Verlaine, Auguste Renoir, Amedeo Modigliani, Guillaume Apollinaire, Guy de Maupassant, Pablo Picasso - ont fréquenté le Lapin Agile, l’un des plus vieux cabarets de la capitale toujours en activité. Même chose pour la Maison Rose où Laure Germaine Gargallo, modèle et épouse du peintre Ramon Pichot - et amie de Picasso - ouvre une cantine au début du XXe siècle. Albert Camus, Suzanne Valadon et Maurice Utrillo entre autres viennent y manger. Cette table de quartier, accueillante et créative qui privilégie les produits locaux continuent de régaler montmartrois, parisiens et visiteurs.

Au Lapin Agile - 22 rue des Saules - Paris 18e

Plus d’infos sur le Lapin Agile

La Maison Rose - 2 rue de l’Abreuvoir - Paris 18e

Plus d’infos sur la Maison Rose

11/ Le Clos Montmartre - Vigne de Montmartre

Vignes de Montmartre © Shadowgate

Montmartre est bien une zone viticole ! Le Clos Montmartre - son nom officiel - et ses quelques 2 000 pieds de vignes, que l’on aperçoit à l’angle des rues des Saules et Saint-Vincent, donne chaque année un petit millier de bouteilles très prisées. Chaque année, en octobre, une grande fête est donnée au pied du Sacré-Cœur pour célébrer les Vendanges de Montmartre.

Clos Montmartre - Vigne de Montmartre - Rue des Saules - Paris 18e

Plus d’infos sur le Clos Montmartre - Vigne de Montmartre

12/ Le Moulin de la Galette

Le Moulin de la Galette - Façade

Autre symbole incontournable de Montmartre, le Moulin de la Galette était lui aussi un haut lieu de fête et d’échanges artistiques. De grands peintres comme Auguste Renoir et Vincent Van Gogh l’ont immortalisé dans leurs œuvres. Le Bal du moulin de la Galette d’Auguste Renoir se trouve au musée d’Orsay à Paris. Les peintures à l'huile de la série Le Moulin de la Galette de Vincent van Gogh sont réparties dans de grands musées du monde entier (Chicago, Tokyo, Berlin, Buenos Aires…). Le moulin ne se visite pas mais il est possible de s’en approcher en s’attablant au restaurant du même nom, situé au pied du monument.

Le Moulin de la Galette - 75-77 rue Lepic - Paris 18e

Plus d’infos sur le Moulin de la Galette

Le Moulin de la Galette (restaurant) - 83 rue Lepic - Paris 18e

Plus d’infos sur le Moulin de la Galette

13/ La maison de Dalida

Maison de Dalida, Paris © Fotolia

A l’occasion d’une balade à Montmartre, un arrêt au 11 bis rue d'Orchampt est incontournable. La chanteuse et actrice Dalida vécut dans cette maison à partir de 1962 et y mourut le 3 mai 1987. La célèbre artiste franco-italo-égyptienne est l’un des icônes de Montmartre. On découvre, un peu plus loin, une placette pavée adorable portant son nom et un buste en bronze du sculpteur Alain Aslan. Un peu plus bas, au cimetière de Montmartre, la tombe de la chanteuse est immanquable !

Le saviez-vous ?

La maison du 11 bis rue d'Orchampt est célèbre pour d’autres personnalités l’ayant habitée. C’est notamment le cas de l’écrivain Louis-Ferdinand Céline pendant la Seconde Guerre mondiale.

14/ L'avenue Junot et la villa Léandre

Avenue Junot, Villa Léandre, Paris © Paris Tourist Office - Photographe : Marc Bertrand

Paris regorge de petites rues cachées et insolites, d’impasses discrètes et d’allées privées qui cachent généralement d’élégantes maisons et une riche végétation. C’est le cas par exemple du square Montsouris dans le 14e et de la Cité des fleurs dans le 17e. Mais Montmartre a aussi sa rue cachée : la villa Léandre. Elle est accessible par la très discrète avenue Junot. Cette dernière est célèbre pour ses ateliers d’artistes et ses jolies maisons bourgeoises. Au numéro 15 de l’avenue, on admire l’incroyable maison du poète dadaïste Tristan Tzara.     

Avenue Junot et villa Léandre - Avenue Junot - Paris 18e

Plus d’infos sur l’avenue Junot et la villa Léandre

15/ Le cimetière de Montmartre

Cimetière de Montmartre, Paris

Pour s’imprégner de l’histoire de Montmartre, de son effervescente culturelle et artistique d’hier et d’aujourd’hui, on peut aussi sillonner les allées de son grand cimetière. Avec ses 20 000 tombes réparties de chaque côté de la rue Caulaincourt, le cimetière de Montmartre est fier d’héberger pour l’éternité de grands noms de l’histoire de France. Des artistes (comédiens, peintres, musiciens, compositeurs, auteurs et réalisateurs, étoiles de l’opéra…), mais aussi des militaires et hommes politiques, des architectes, des mathématiciens, des physiciens, des historiens, des chirurgiens… y reposent. Parmi les plus célèbres, on trouve les sépultures d’Edgar Degas, de Gustave Moreau, d’Hector Berlioz, de Sacha Guitry, de Georges Feydeau, de Stendhal, de Théophile Gautier ou d’Alfred de Vigny. Un beau monument funéraire rend hommage à Émile Zola, dont les cendres sont au Panthéon. Sans oublier la flamboyante tombe de Dalida où une statue grandeur nature de la chanteuse, auréolée d’un grand soleil, regarde vers la butte Montmartre.

Cimetière de Montmartre - 20 avenue Rachel - Paris 18e

Plus d’infos sur le cimetière de Montmartre

16/ Le mur des Je t'aime

Mur des je t'aime, Paris  © DR - Mur des je t'aime

La ville des amoureux a évidemment son mur des Je t’aime. Ce doux projet de l’artiste Frédéric Baron - qui a récolté l’expression je t’aime écrite dans plus de 300 langues et dialectes différents - est à découvrir dans le square Jehan Rictus sur la place des Abbesses. Accompagné d’une calligraphe et d’un spécialiste des murs peints, Frédéric Baron a pu donner vie à son œuvre sur un mur de 40 m².

Mur des je t'aime - Square Jehan Rictus - Paris 18e

Plus d’infos sur le mur des je t'aime

Square Jehan Rictus - 14 place des Abbesses - Paris 18e

Plus d’infos sur le square Jehan Rictus

17/ La place des Abbesses

Place des Abbesses, Paris © OTCP - Marc Bertrand

L’endroit idéal pour vivre à la parisienne ! Les terrasses de cafés de la place des Abbesses font face à l’église Saint-Jean de Montmartre, surnommé Notre-Dame-des-Briques pour sa façade toute en brique orange de style Art nouveau. C’est installé à l’un des cafés que l’on profite au mieux de la jolie place des Abbesses. C’est d’ailleurs un concentré du mobilier urbain propre à la capitale : fontaine Wallace, entrée de métro de style Art nouveau (créée par Hector Guimard lui-même), kiosque à journaux, bancs publics, lampadaires et manège. Un souvenir visuel idéal qui conclut la balade sur la butte Montmartre.

Le saviez-vous ?

La station de métro Abbesses, dont l’entrée est sur la place, est la station la plus profonde de Paris. Ses quais se trouvent en effet à 36 mètres sous terre. Pour les atteindre il faut descendre un long escalier en colimaçon décoré de fresques. Les moins sportifs préfèrent emprunter l’un des ascenseurs !

Place des Abbesses - Paris 18e

Plus d’infos sur la place des Abbesses

Eglise Saint-Jean de Montmartre - 19 rue des Abbesses - Paris 18e

Plus d’infos sur l’église Saint-Jean de Montmartre