Paris Seine

Les quais, les ponts, les îles, Rive gauche, Rive droite... Traversée de Paris le long de la Seine

Traverser Paris en longeant la Seine, c’est goûter mille escapades sur le fleuve, les berges, les ponts et les îles, de jour comme de nuit, rive gauche ou rive droite, au ras des clapotis ou dans le va-et-vient des quais. En bateau, à pied, à vélo, on paresse, on arpente, ou on se muscle, on dîne, on danse sur les péniches, on flâne entre deux expos, on picore après avoir fait les boutiques, on bronze en maillot... On respire. Et, toujours, on s’éblouit de ces berges classées au patrimoine mondial par l’Unesco.
 
Les Grand et Petit Palais se dévoilent sous l’arche d’un pont, des pêcheurs à la ligne s’installent en proue d’un jardinet, les canards colverts font des ronds dans l’eau, le Louvre joue à cache-cache avec un bateau de croisière, Notre-Dame-de-Paris surgit au son du violon d’un musicien de rues, une grue de chantier naval se dresse au loin, entre les saules pleureurs…
 
Paris doit sa devise à la Seine, fluctuat nec mergitur – il tangue mais ne coule pas –, et la Seine raconte Paris, du berceau de la Cité jusqu’au renouveau des quais de Bercy en amont et à la triomphante Dame Eiffel en aval.

1 Port de l'Arsenal

Port de l'Arsenal, Paris © OTCP - Amélie Dupont

Ancien port de marchandises, le Port de l’Arsenal relie la Seine au canal Saint-Martin. Conçu à l’origine comme un rempart aux attaques ennemies, il accueille aujourd’hui bateaux de plaisance, mouettes et restaurants de fruits de mers, pour le plus grand plaisir des parisiens et des visiteurs venus y oublier les rumeurs de la capitale !

2 Piscine Joséphine Baker

Piscine Joséphine Baker, Paris © OTCP - Marc Bertrand

Saviez-vous que les bains flottants étaient déjà en vogue au XVIIIe siècle ? Il en existait plusieurs sur la Seine. La piscine flottante Joséphine-Baker, amarrée rive gauche, renouvelle le genre version high-tech écologique et grand confort. On s’y baigne dans un bassin sportif ou une pataugeoire de 50 m2 pour les petits. On y profite aussi des solariums, des saunas, du hammam, du jacuzzi et d’une salle de fitness et de musculation.

3 Jardin Tino-Rossi

Jardin Tino Rossi, Paris © OTCP - Marc Bertrand - Augustin Cardenas

Rive gauche, entre le pont de Sully et le pont d’Austerlitz, le quai Saint-Bernard aménagé en jardin accueille des oeuvres d’artistes contemporains, tels que Brancusi, César ou Gilioli. Paradis des joggeurs et des promeneurs et musée de sculptures en plein air le jour, il se transforme aussi, les soirs de printemps et d’été, en piste de danse à ciel ouvert. Passionnés et débutants venus des quatre coins du monde s’y donnent rendez-vous pour des bals de salsa, de rock et de tango au bord de l’eau. Magie garantie !

4 Les bouquinistes des berges de Seine

Bouquinistes, Quai de Seine, Paris © Thinkstock

Du pont Royal au pont de Sully, sur les parapets des deux rives et par tous les temps, ou presque, marchands et étalages de grande et petite littérature perpétuent une tradition vieille de quatre siècles. Chacune des boîtes vertes offre au promeneur ses merveilles ou sa pacotille : livres rares, éditions originales, gravures, cartes postales, journaux illustrés, bandes dessinées, romans…

5 Square du Vert-Galant

Square du Vert Galant, Paris © OTCP - Amélie Dupont

On ne disait pas encore un don Juan ou un Casanova, et pour cause : Henri IV, grand roi et hardi séducteur, les précédait dans l’histoire. Le square, auquel on accède par les escaliers du Pont-Neuf, a hérité du surnom royal et le porte à merveille. À la pointe de l’île de la Cité, surplombé par l’imposante statue équestre du monarque, ce dé à coudre de gazon planté de quelques arbres forme un refuge intime, galant si le coeur vous en dit, pour admirer les deux rives de la Seine, ses ponts et ses monuments.

6 Les ponts de Paris

Pont Neuf, Paris © OTCP - Amélie Dupont

Les trente-sept ponts parisiens offrent des panoramas saisissants de la ville vue du fleuve et trente-sept belles histoires – des rois, des batailles, des légendes – à découvrir le nez au vent. Doyen, le Pont Neuf aux 385 mascarons et aux fameuses tourelles en demi-lune a vu défiler, depuis 1604, toute l’histoire de Paris. Fleuron de l’Exposition universelle de 1900, le pont Alexandre-III célèbre l’amitié franco-russe par une exubérance de nymphes et de guirlandes sculptées, de candélabres de bronze et de statues équestres étincelantes d’or. Le pont des Arts, cher aux amants, sert aussi d’escale aux rêveurs et aux pique-niqueurs, tout comme la passerelle Léopold-Sédar-Senghor, qui fait le trait d’union entre le musée d’Orsay et le jardin des Tuileries. Dernière-née, la passerelle en bois Simone-de-Beauvoir relie d’une courbe fine et aérienne le savoir de la Bibliothèque nationale aux jardins de Bercy… Il en reste encore trente-deux : à vous de trouver le vôtre.

7 Musée d’Orsay

Musée d'Orsay, Paris © OTCP - David Lefranc

Promise à la démolition en 1970, la gare d'Orsay est sauvée de justesse puis classée et protégée. Ses immenses volumes sont transformés en un musée qui sublime sa marquise, sa nef et ses coupoles, ses piliers et poutres de fonte, ses décors de stuc. Sur fond de verrière, l’immense horloge de l’allée centrale surplombe un parcours chronologique, enroulé sur trois niveaux principaux, au coeur de la création artistique occidentale, de 1848 à 1914. Peinture, sculpture, arts graphiques et objets d’art laissent aussi une place au mobilier, à l’architecture et à la photographie.

8 Rosa Bonheur sur Seine

Barge Rosa sur Seine © Maxime Dufour Photographies

Amarrée face au Grand Palais et au pont Alexandre III, l'embarcation du "Rosa bonheur" profite d'un cadre hors du commun ! Pour boire un verre, manger une pizza et surtout danser, le Rosa Bonheur sur Seine réunit toutes les conditions pour passer des soirées parisiennes d'exception.