Quelques idées pour un premier week-end à Paris

La Tour Eiffel, Notre Dame, les Champs-Elysées… les incontournables de Paris sont nombreux et merveilleux.

Bienvenue à Paris ! La capitale regorge de lieux et d’activités absolument incontournables, à découvrir sans plus tarder si vous organisez votre première visite à Paris. Ce séjour s’annonce particulièrement magique et vous ne vous lasserez pas de revenir…

Premier jour

 Pour commencer la journée, "La Joconde" du célèbre Léonard de Vinci vous attend au Louvre. Mais les nombreuses galeries du musée sauront également attirer le regard des amateurs d’histoire et de culture. En sortant de cette visite, vous poursuivez en beauté en flânant à travers le jardin des Tuileries, pour rejoindre la célèbre place de la Concorde et son obélisque. Si vous continuez vers la Madeleine et l’Opéra, les bonnes tables sont légion et attirent les gourmands. Un conseil pour déjeuner ? Essayez le Café Marly.

L’après-midi, une excursion en car Pariscityvision vous offre le meilleur de la ville, avec une vue panoramique sur les monuments célèbres de Paris. Profitez d’un arrêt boulevard Haussmann pour faire des emplettes raffinées dans les Grands Magasins. Vous êtes alors tout près de Montmartre, l’occasion de monter voir la basilique du Sacré-Cœur.
Pour terminer cette belle journée, rendez-vous au cabaret ! Au Moulin Rouge, dans le fameux quartier de Pigalle, ou au Lido pour un bouquet final sur les Champs-Elysées.

Deuxième jour

Il est grand temps de visiter la Tour Eiffel, le Trocadéro et le Champ-de-Mars. Un quartier mythique de Paris, surplombé par la Dame de Fer. Bouclez cette matinée par un déjeuner bien mérité, par exemple au Café du Marché, rue Cler.

L’après-midi, vous découvrez l’île Saint-Louis et l’île de la Cité où s’élèvent Notre-Dame, la Sainte-Chapelle et la Conciergerie. Vous arpentez ensuite les quais de Seine, où vous regardez passer les bateaux et vous laissez tenter par les étals des bouquinistes. Vous continuez vers le quartier Latin, dominé par le Panthéon. Que d’émotions et de belles découvertes…

Et ce n’est pas fini, ce soir, vous faites un dîner-croisière sur un bateau, avant d’assister à un concert de jazz au Petit Journal Saint-Michel.

Troisième jour

Dernier jour, déjà ? Laissez-vous tenter par une escapade hors de Paris. Vous visitez le Château de Versailles et son parc majestueux. Vous vous régalez au restaurant La Petite Venise non loin du grand canal, avant de repartir explorer le Trianon et le domaine de Marie-Antoinette.

Au cours de ces trois belles journées, le Paris Museum Pass et le Paris Passlib' seront vos sésames pour visiter en toute liberté les monuments incontournables de Paris !

Le musée du Louvre : une exploration sans fin

Le Louvre, Paris © Thinkstock

Ancienne demeure des rois de France, constamment agrandie et transformée depuis le XIIe siècle, ce palais est devenu un musée il y a plus de deux siècles. C’est l’un des plus grands au monde à ce jour.

On y admire des collections de l’Égypte ancienne, de l’Antiquité grecque et romaine, des peintures et des sculptures datant du Moyen-Âge jusqu’au XIXe siècle : 35 000 œuvres au total, dont "La Joconde" de Léonard de Vinci, "La Vénus" de Milo, "Les Noces de Cana" de Véronèse et mille autres merveilles…

Doté depuis 1989 d’un accès principal par la fameuse Pyramide de verre (érigée au centre de la cour Napoléon), cet univers passionnant s’est enrichi en 2012 d’un département sur les arts de l’Islam.

Plus d'infos sur le musée du Louvre

La Madeleine : une église, un quartier 

L'Eglise de la Madeleine, Paris © OTCP - Amélie Dupont

Dépourvue de cloche et de clocher, mais dotée de monumentales portes en bronze et d’un pourtour de colonnes corinthiennes, l’église de la Madeleine ressemble à s’y méprendre à un temple grec ! Et pour cause : édifiée entre 1764 et 1842, elle eut un temps vocation à devenir un panthéon à la gloire des armées napoléoniennes.

A l’intérieur, on admire des sculptures, des peintures, une superbe mosaïque de style néo-byzantin et on profite de concerts classiques de grande qualité.
Située dans le Paris haussmannien, entre Concorde et l’Opéra Garnier, l’église a donné son nom à la place et au quartier qui l’entourent, constellés de boutiques luxueuses et de repaires de gourmets.

Plus d'infos sur l'Eglise de la Madeleine

Opéra de Paris : dans les coulisses du Palais Garnier

Opéra national de Paris © OTCP - David Lefranc

C’est en 1861, à la demande de Napoléon III, que Charles Garnier entreprend la construction d’un nouvel Opéra. L’édifice inauguré en 1875 se distingue par un mélange exubérant de faste, de baroque et d’éclectisme. Il demeure un symbole du luxe et des plaisirs du Paris du Second Empire.

Guidé par un conférencier, on se plonge dans les coulisses, de merveille en merveille. Décoration foisonnante et débauche de peintures et de sculptures - dont la célèbre "Pythonisse" -, enchantent cette visite d’une heure trente : Rotonde des Abonnés, Grand Escalier, la salle de spectacle, les salons et les foyers…

Plus d'infos sur le Palais Garnier

Montmartre : la Basilique du Sacré-Cœur et son village

Basilique du Sacré-Coeur, Paris © OTCP - Daniel Thierry

Consacrée en 1919, après quarante ans de travaux, la basilique du Sacré-Cœur trône de toute sa blancheur au sommet de la butte Montmartre. Pour l’atteindre, il y a le choix entre le funiculaire ou plusieurs volées de marches. Arrivé en haut de la butte, la vue depuis le parvis vaut tous les efforts.

A quelques pas de là, la place du Tertre et les ruelles attenantes regorgent d’attractions et de gourmandises. Et pour faire un tour complet du "village", rien de tel que le Petit Train de Montmartre. Son circuit au départ de la place Blanche vous emmène du Moulin Rouge à la Halle Saint-Pierre, en passant par les arènes de Montmartre, les vignes et le cabaret du Lapin Agile

Plus d'infos sur la Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre

Le Moulin Rouge : féérie du cabaret

Moulin Rouge, Paris  © OTCP - Daniel Thierry

Né dans le Montmartre de 1889, le célèbre cabaret qui a inspiré un film non moins célèbre, perpétue l’enchantement avec sa revue "Féérie" : 80 artistes, dont 60 Doriss Girls recrutées dans le monde entier. Elles sont habillées de costumes ornés de plumes, de strass et de paillettes sortis des meilleurs ateliers parisiens. Alliés à des décors chatoyants et des numéros exceptionnels, le mélange est féérique et les spectateurs en prennent plein les yeux.

Plusieurs formules dîner-revue allient spectacle et gastronomie française dans une salle Belle Epoque aux authentiques fresques murales, avec des colonnes Morris et des affiches originales. On y admire les artistes illustres qui se sont produits sur cette scène mythique : Mistinguett, Édith Piaf, Jean Gabin, Frank Sinatra, Liza Minnelli…

Plus d'infos sur le Moulin Rouge

Les Champs-Elysées : déambuler sur la plus belle avenue du monde

Avenue des Champs Elysées, Paris © OTCP - Amélie Dupont

La plus belle avenue du monde s’étend sur 1 910 mètres de long et 70 mètres de large. Créée à partir de 1670, elle relie les places de la Concorde et de l’Etoile et elle s’insère dans une incroyable perspective débutant au Louvre pour finir à l’arche de la Défense.

Bordée de contre-allées et de jardins dans sa partie inférieure, l’avenue se constelle ensuite, jusqu’à l’Arc de Triomphe, de boutiques de luxe, de show-rooms, de cinémas et de cafés-restaurants.

Les Champs-Elysées sont un lieu de célébration. Ils ont vu le retour des cendres de Napoléon Ier en 1840, la liesse de la Libération de Paris en 1944, la victoire de la Coupe du monde de football en 1998 et, chaque année, le défilé du 14-Juillet et l’arrivée du Tour de France !

Plus d'infos sur l'avenue des Champs-Elysées

Tour Eiffel : 10 100 tonnes de légende

Prêt pour la grande ascension ? Construite pour l’Exposition Universelle de 1889, la Tour Eiffel, dite aussi "dame de fer", surplombe Paris du haut de ses 325 mètres. Maintenant, à chacun de choisir entre 1 665 marches… ou l’un des ascenseurs !

Au 1er et au 2e étage, les boutiques et les restaurants sont des escales avant de monter jusqu’au 3e étage pour une vue à couper le souffle.

Pour les plus curieux, la visite guidée "Les coulisses de la Tour Eiffel" (sur réservation) révèle la salle des machines, un ancien bunker sous le Champ-de-Mars…

Plus d'infos sur la Tour Eiffel

Notre-Dame de Paris : le cœur magique de la Cité

Cathédrale Notre-Dame de Paris au printemps arbre en fleurs, Paris © Thinkstock

Kilomètre zéro. Sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame, une étoile de bronze figure le centre de Paris, à partir duquel on calcule les distances avec les autres villes de France. Sertie entre les deux bras de la Seine, au milieu de l’île de la Cité, Notre-Dame est le cœur géographique mais aussi historique de Paris.

Construite de 1163 à 1345, elle témoigne de la magnificence de l’architecture gothique. Il a fallu deux siècles pour l’édifier. Les amateurs de monuments n’en finissent pas d’admirer ses beautés : portails de dentelle sculptée, rosaces de 13 mètres de diamètre, statues des saints, gargouilles et cloches monumentales à son sommet. Les deux tours font 69 mètres de haut et réserve une vue splendide aux courageux. Il est également possible de descendre jusqu’à la Crypte archéologique du parvis, où des fouilles ont révélé de fascinants vestiges gallo-romains et médiévaux.

Plus d'infos sur la Cathédrale Notre-Dame de Paris


La Sainte-Chapelle : ses couleurs et ses lumières

La Sainte Chapelle, Paris © Thinkstock

À quelques pas de la cathédrale Notre-Dame de Paris, la Sainte-Chapelle offre un moment de grâce. Joyau de l’art gothique, elle fut édifiée au XIIe siècle à la demande du roi Saint-Louis, au cœur du palais de la Cité sur l’île du même nom.

Prévue à l’origine pour abriter la couronne d’épines du Christ - conservée aujourd’hui à Notre-Dame -, la Sainte-Chapelle est ornée d’un ensemble unique de quinze verrières et d’une grande rose, soit 600 m² de vitraux qui nimbent les chapelles basse et royale de l’édifice d’un incroyable halo de couleurs et de lumières.

Plus d'infos sur la Sainte-Chapelle

La Conciergerie : palais et prison de rois

La Conciergerie, Paris © OTCP - Amélie Dupont

Ce palais construit en bord de Seine fut d’abord une demeure royale, la première de la capitale, quand Clovis s’y installa au VIe siècle.

Résidence et siège du pouvoir des rois de France jusqu’au XIVe siècle, le palais se convertit peu à peu en prison d’État. Ce sera celle de la reine Marie-Antoinette en 1793. Le nom "Conciergerie" fait d’ailleurs référence à un haut personnage chargé d’assurer l’ordre, le concierge.

Au cours d’une visite libre ou guidée, vous découvrez des expositions temporaires et une reconstitution des geôles de la Révolution française.

Plus d'infos sur la Conciergerie