Des conseils pour mieux connaître Paris

L’institut du Monde Arabe, le canal Saint-Martin, le musée de l’Orangerie, la Grande Mosquée de Paris…

Paris se dévoile et se renouvelle à chaque saison. Les quartiers et les sites peu connus, les dernières expositions… découvrez des lieux et des sorties moins touristiques! Pour un week-end, le Paris Museum Pass facilite votre séjour et ouvre les portes de 60 sites et monuments à travers la capitale. Le plus dur va être de choisir !

Premier jour

Pourquoi ne pas commencer par la Cité de l’Architecture et du Patrimoine et continuer à deux pas, par le Musée d’Art Moderne. Son café en terrasse est idéal pour y déjeuner.
Ensuite, direction le Nord-est de Paris pour une croisière sur le Canal Saint-Martin avec Canauxrama ou une balade en bateau électrique avec . Suivi par un apéro Chez Prune et un pique-nique au bord de l’eau. Dans ce quartier tendance néo-guinguette, les parisiens se retrouvent au bord l’eau et passent des heures à discuter et à refaire le monde.

Deuxième jour

... et toujours l’embarras du choix : Par exemple, commencez par aller admirer Les Nymphéas de Monet au musée de l’Orangerie, avant de remonter le jardin des Tuileries jusqu’au musée des Arts Décoratifs. L’occasion de faire une pause dans son restaurant, Le Saut du Loup.

L’après-midi, cap au sud. Le Jardin des Plantes, ses serres et sa ménagerie éblouissent les petits et les grands. Non loin de là, à la Grande Mosquée de Paris, une pause gourmande s’impose comme une évidence pour savourer les pâtisseries et le thé à la menthe dans son salon de thé. Pour continuer sur le thème oriental, visitez le musée de l’Institut du Monde Arabe et dînez sur son roof-top, au restaurant le Zyriab. La vue y est magique.
Si après le dîner vous viens l’envie de danser, optez pour la péniche Batofar ou le festival Paris Danses en Seine. Celui-ci a lieu tout l’été, en plein air, sur le quai Saint-Bernard.

Troisième jour

Repartir sans avoir visité la Maison européenne de la Photographie et le musée Carnavalet, dans le Marais, serait fort dommage. Et quelle bonne occasion de goûter au charme de ce quartier dont on ne se lasse pas. C’est également l’occasion de déjeuner à l’As du Fallalel, rue des Rosiers.
Et pour clore ce week-end à Paris, faites l’expérience d’une visite guidée hors norme : théâtralisée, à vélo, à rollers, en 2CV décapotable… tout est possible !

MAM : comme Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris

Musée d'Art moderne de la Ville de Paris © OTCP - Amélie Dupont

Peintures, sculptures, installations, photos, vidéos : dans son palais monumental, voisin de la tour Eiffel, le MAM célèbre toutes les formes de la création contemporaine. Riche de plus de 8 000 œuvres, sa collection permanente d’accès gratuit égrène les grands noms (Picasso, Delaunay, Matisse, Giacometti, Braque, Klein…) et les courants artistiques majeurs du XXe siècle.
Toutes aussi éblouissantes, les expositions temporaires et la terrasse du café-restaurant font du MAM l’un des musées favoris de Paris ! 
Et pour encore plus de création contemporaine, rendez-vous au Palais de Tokyo, dans l’aile ouest du bâtiment.

Plus d'infos sur le Musée d'Art Moderne de la ville de Paris

Musée de l’Orangerie : le temple des Nymphéas

Musée de l'Orangerie - Salle des Nymphéas, Paris © Sophie Boegly

Un refuge de paix niché à l’extrémité du le jardin des Tuileries, au bord de la place de la Concorde. À la fois monumentaux et intimes, les Nymphéas de Claude Monet ont trouvé depuis 2006 un havre à leur mesure dans les salles ovales du musée de l’Orangerie. Projet fou d’un peintre qui voulait explorer toutes les variations de la lumière dans son jardin de Giverny, la beauté évanescente des Nymphéas invite à une contemplation hédoniste.
Hormis cette pause hors du temps, le musée accueille également de belles expositions temporaires et des collections, riches de nombreux chefs-d’œuvre de l’art moderne, de Renoir à Picasso.

Plus d'infos sur le Musée de l'Orangerie


Jardin des Tuileries : une galerie d’art à ciel ouvert

Jardin des Tuileries, Paris © OTCP - David Lefranc

Crée en 1564, le jardin est redessiné en 1664 par Le Nôtre, qui en fait un chef d’œuvre du jardin à la française. Du Carrousel du Louvre à la place de la Concorde, il s’étend sur 25,5 hectares constellés de merveilles : sculptures de Maillol dans un labyrinthe de verdure, bassins de marbre blanc, fontaines, parterres et massifs de fleurs, statues et œuvres contemporaines.
Les grandes allées plantées de marronniers et de tilleuls accueillent les promeneurs et les joggeurs. Quelques kiosques invitent à s’assoir pour se rafraîchir. Des jeux et promenades en poney font la joie des enfants.
Au bout des longues terrasses qui bordent le jardin, s’élèvent le pavillon-musée de l’Orangerie et le pavillon du Jeu de Paume devenu un centre d’art dédié à l’image…

Plus d'infos sur le Jardin des Tuileries

Le musée des Arts Décoratifs : entre Louvre et Tuileries

Musée des Arts décoratifs, Paris © OTCP - Marc Bertrand

Installé dans une aile magnifiquement restaurée du Palais du Louvre, ce musée dévoile l’une des plus importantes collections d’arts décoratifs au monde. Du Moyen-Âge à l’époque contemporaine, et du gothique en passant par l’Art nouveau, toutes les époques sont représentées.
Les appartements reconstitués de Jeanne Lanvin et les quelque 150 000 autres œuvres exposées sont une parfaite invitation au rêve : arts graphiques, bijoux, jouets, céramiques, mobiliers…
Le restaurant du musée, joliment baptisé « Le saut du Loup », propose également de belles choses, avec une vue sur le jardin des Tuileries.

Plus d'infos sur les Arts Décoratifs

Jardin des Plantes : botanique et sciences naturelles

Jardin des Plantes, Paris © OTCP - Marc Bertrand

Dès sa création, le « Jardin royal des plantes médicinales » est ouvert au public. Quatre siècles plus tard, ce lieu au patrimoine exceptionnel est encore l’une des promenades préférées des amoureux de Paris.
Composé de onze jardins thématiques agrémentés, les promeneurs admirent les parterres fleuris et les arbres centenaires. Il accueille également les grandes serres superbement rénovées, la Grande galerie de l’évolution, le Museum National d’Histoire Naturelle, les Galeries de Paléontologie, d’Anatomie Comparée, de Minéralogie et de Géologie… et la Grande Ménagerie, bien sûr !

Plus d'infos sur le Jardin des Plantes

Ménagerie du Jardin des Plantes : quel zoo !

Musée National d'Histoire Naturelle - Ménagerie - Panthère Chine - Paris - © MNHM F.G. Grandin

Ouverte en 1794, la Ménagerie est l’un des plus anciens zoos du monde. Ses bâtiments sont classés, car la Fosse aux ours, la Rotonde, la Galerie des reptiles et la Grande Volière datent du XIXe siècle ; tandis que le Vivarium, la Singerie et la Fauverie sont de style Art Déco.
La ménagerie abrite aujourd’hui 1 800 animaux appartenant à 200 espèces de mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens et insectes, en tous genres. Beaucoup d’espèces menacées trouvent d’ailleurs protection ici. Eh oui, c’est à Paris que l’on trouve des pandas roux, des panthères des neiges et des tortues des Seychelles…

Plus d'infos sur la Ménagerie du Jardin des Plantes

Grande Mosquée : l’Orient à Paris

Grande Mosquée de Paris © Paris Tourist Office - Photographe Amélie Dupont

Inauguré en 1926, ce monument de style hispano-mauresque s’inspire de la mosquée el-Qaraouiyyîn de Fès. Son minaret de 33 mètres, sa grande porte ornée de motifs floraux et l’ensemble de sa décoration sont l’œuvre d’artisans d’Afrique du Nord.
Si les salles de prières sont réservées aux pratiquants, le reste de la mosquée réserve, tous les jours sauf le vendredi, un accueil dont les visiteurs se souviennent. Le hammam est un incontournable, sans parler du thé à la menthe, des loukoums et autres délicieuses pâtisseries à déguster dans le patio ou à l’intérieur du salon de thé. Le restaurant quant à lui propose des tajines, couscous et autres spécialités dont on se régale.

Plus d'infos sur la Mosquée de Paris

Institut du Monde Arabe : art et culture en bord de Seine

Institut du Monde Arabe - Facade sud, Paris © Fessy

Dans son bâtiment signé Jean Nouvel, l’IMA ouvre en 1987 un musée autour duquel s’épanouit une programmation abordant tous les domaines de l’art et de la culture du monde arabe : musique, cinéma, danse, arts plastiques, photo, etc. Depuis 2012, après trois ans de travaux, ses nouveaux espaces mettent encore mieux en valeur 560 œuvres réparties sur quatre niveaux.
Après avoir admiré les bronzes, les céramiques, les boiseries, les textiles, les objets scientifiques et les enluminures, le restaurant de gastronomie libanaise « Le Zyriab » est largement apprécié par le public. Situé au 9e étage, il couronne la visite par une vue époustouflante.

Plus d'infos sur l'Institut du Monde Arabe

Batofar : culture urbaine et fête à flots

Batofar, Paris © Nicky Bouwmeester

Bienvenue sur l’un des derniers spécimens de bateaux-feux ! Construits en 1955 pour sillonner les côtes irlandaises, ces 300 m2 flottants sont désormais amarrés au port de la Gare. À bord : une terrasse chauffée surplombant la Seine, un restaurant de 70 couverts, et une salle de spectacle, de concert et de clubbing de 75 m2 où se succèdent quelque 250 rendez-vous annuels.
Musiques actuelles et arts numériques font bon ménage avec de la danse, des sessions de slam, des arts plastiques… et des cocktails ! De mai à septembre, le Batofar transforme même le quai en plage très musicale, avec bar et restaurant.

Plus d'infos sur le Batofar

Maison Européenne de la Photographie : la photo à l’honneur

Maison européenne de la photographie, Paris © OTCP - Amélie Dupont

Installée depuis 1996 dans le très bel hôtel particulier Hénault de Cantobre, construit en 1706, la MEP consacre une vingtaine d’expositions par an à des artistes de tous horizons, grands noms et jeunes talents confondus.
Pour les amoureux de la photographie, elle héberge également une bibliothèque riche de plus de 30 000 titres, une vidéothèque, une  librairie à la sélection pointue de livres et de magazines.
Les visiteurs apprécient également son café aménagé dans les salles voûtées du XVIIIe siècle (ouvert uniquement le week-end, de 11 h à 20 h).

Plus d'infos sur la Maison Européenne de la Photographie

Musée Carnavalet : le roman de Paris

Musée Carnavalet, Paris © OTCP - Marc Bertrand

Il était une fois un édifice bâti en 1548. Baptisé hôtel Carnavalet, il devient la demeure de Mme de Sévigné au XVIIe siècle. Transformé en musée de l’histoire de Paris en 1880, il raconte la ville de la préhistoire à nos jours. Depuis 1989, le musée entouré de jardins s’étend même à l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau, édifice voisin datant de 1688. Car il ne fallait pas moins d’une centaine de salles pour présenter une collection exceptionnelle composée de peintures, sculptures, mobilier, objets d’art et d’histoire, maquettes, décors historiques reconstitués… et même pirogues du Néolithique dans l’Orangerie !

Plus d'infos sur le Musée Carnavalet - Histoire de Paris