Des suggestions de visites insolites à Paris

Le cimetière du Père Lachaise, la Cité de Mode et du Design, Drouot, Chinatown, les Catacombes...

Vous souhaitez découvrir Paris sous une autre facette ? Une capitale aux mille et un visages, une ville tour à tour arty, souterraine, haut perchée, populaire, aristocratique, exotique ou rétro-futuriste…

Premier jour

 Le périple commence par la visite des ateliers d’artistes de Belleville et de Ménilmontant ; des quartiers bouillonnants où se mélangent les cultures. Il se poursuit non loin de là, au cimetière du Père Lachaise, où reposent des personnages célèbres et des anonymes. Une visite guidée permet de découvrir les tombes incontournables et des anecdotes insolites. Puis cap à l’ouest dans le 16e arrondissement, pour un déjeuner à La Gare : dans une station de métro rétro, réaménagée en restaurant.
Après quoi, selon la météo, vous déjouez les énigmes du « Crime des Passages Couverts » avec les guides de Ma Langue au Chat, ou vous explorez les cieux dans le Ballon de Paris situé au parc André Citroën.

Le soir, votre surprenant dîner « Dans le Noir ? » se prolonge d’une expédition polaire au Ice Kube Bar.

Deuxième jour

Aujourd’hui, vous prenez la matinée pour découvrir les mystères souterrains du musée des Égouts

Puis c’est un nouveau changement de décor, direction la salle des ventes aux enchères de l’hôtel Drouot-Richelieu: lots insolites, ambiance de film, « j’achète ! ». Si vous préférez l’architecture contemporaine et les lieux un peu décalés, vous serez aussi preneur d’une visite aux Docks-Cité de la Mode et du Design, non loin de la gare d’Austerlitz. Ses immenses toits-terrasses accueillent les bars, restaurants et spots festifs les plus détonants du moment. L’occasion d’aller boire un verre au Wanderlust ou au Communion.

Troisième jour

Il est temps de se donner quelques frissons dans l’ossuaire des Catacombes, un labyrinthe à vingt mètres sous terre. Ou pour ceux qui préfèrent les ambiances festives, d’aller visiter le musée des Arts Forains, un véritable cabinet de curiosité. Vous vous rendez ensuite dans le quartier de Chinatown, où c’est également l’occasion de se régaler de spécialités vraiment typiques. À moins que vous ne choisissiez un déjeuner tout habillé de rouge à l’Opéra de Paris.
Afin de clore ce week-end en beauté, vous suivez une visite guidée délicieusement déroutante avec Promenade des Sens, selon une thématique de votre choix : artisanat, gastronomie, mode, art de vivre…

La Gare : un resto dans une station de métro

Restaurant La Gare, Terrasse couverte, © OTCP - DR

On ne vient pas ici pour prendre le train, mais pour se réjouir les papilles dans un décor incroyable. Ce restaurant aux murs de briques rouges et aux impressionnantes hauteurs sous plafond a tout simplement pris place dans l’ancienne station de métro Passy-La Muette. Restauré avec brio, le restaurant est ouvert sur une terrasse de 250 places !
On y savoure une cuisine traditionnelle savamment revisitée. Chaque dimanche, des brunchs très gourmands sont servis sous forme de buffet à volonté.
La Gare qui a décidément tout bon, a même prévu une formule et des animations pour les enfants.

Plus d'infos sur La Gare

Parc André Citroën : des couleurs, de l’eau et des jeux

Parc André Citroën, Paris © OTCP - David Lefranc

Inauguré en 1992 sur le site de l’ancienne usine Citroën, ce parc de 14 hectares ouvert sur la Seine se divise en trois espaces. Planté d’anémones et de végétation à dominante blanche, le Jardin Blanc est dédié aux jeux. Le Jardin Noir semé de pins, de rhododendrons et de chênes enserre soixante-quatre jets d’eau, des cabanes en bois, des toboggans… Dominé par deux serres transparentes de 15 mètres, le parc central est quant à lui couvert d’une immense pelouse et de multiples jeux d’eau prisés des estivants.
L’exploration se poursuit à travers de nombreux jardins thématiques (bleu, vert, orange, rouge, argent, doré, en Mouvement, des Métamorphoses) et en l’air, dans le Ballon de Paris.

Plus d'infos sur le Parc André Citroën

Le Ballon de Paris : la capitale vue du ciel

Installé en 1999 dans le parc André Citroën, le plus grand ballon du monde a déjà initié un demi-million de personnes aux joies du vol captif au-dessus de Paris. Avec ses 35 mètres de haut pour 22,5 mètres de diamètre et un poids de 2 tonnes, il peut emmener 30 passagers à 150 mètres d’altitude. Visible à 20 kilomètres à la ronde, cet aéronef animé par un seul treuil électrique est le moins polluant du monde.
En 2008, le Ballon de Paris est aussi devenu le premier à indiquer la qualité de l’air. En partenariat avec Airparif®, le nouveau Ballon de Paris change de couleur selon la qualité de l’air ambiant, passant du vert (bon), à l’orange (médiocre) ou au rouge (mauvais).

Plus d'infos sur le Ballon de Paris




"Dans le noir ?" : un repas hors du commun

Restaurant Dans le noir ?, La salle de restaurant, © OTCP - DR

Ce restaurant pas comme les autres propose un repas gastronomique servi dans le noir le plus total. Accueillis au bar lounge, un guide non-voyant conduit les visiteurs jusqu’à leur table et les accompagne tout le long du repas.
Au menu… surprise ! C’est le jeu : à chacun de deviner et de savourer des textures et des parfums, grâce à une perception décuplée. Redécouverte des sens, ce dîner est aussi une belle et surprenante expérience humaine car « Dans le noir ? », il semble que l’on ait très envie d’échanger avec les autres convives.

Plus d'infos sur le restaurant Dans le Noir ?

Ice Kube Bar : une expérience absolument givrée

Bar The Ice KUBE, entrée, Paris © OTCP - DR

-10°C, vingt tonnes de glace cristalline travaillée par des sculpteurs, un décor réinventé chaque année et animé par des projections multicolores et un habillage musical sur mesure : bienvenue dans l’unique bar de glace de Paris.
Que l’on se rassure, pour pénétrer ce bar insolite, le visiteur reçoit une tenue intégrale d’explorateur. Dès l’entrée, le froid saisit les sens et bouleverse les perceptions et les repères. La respiration ralentit, l’odorat est transformé, l’œil s’habitue à une luminosité inconnue, même les sons électro semblent plus purs. Au contact du verre, la bouche goûte la brûlure de la glace puis l’embrasement du cocktail. Inoubliable !

Plus d'infos sur le Ice Kube Bar

Musée des Égouts : les dessous de l’histoire

Musée des égoûts de Paris © OTCP - Assainissement Ville de Paris

C’est vers 1200 que le roi Philippe Auguste fait paver les rues de Paris et prévoit, en leur milieu, une rigole d’évacuation. Dès 1370, un égout maçonné est construit rue Montmartre. Le réseau se ramifie au fil des siècles, mais il faut attendre 1850 pour que se développent le réseau d’égouts actuel et l’approvisionnement en eau de Paris.
Dans les galeries souterraines, la visite d’une heure retrace cette histoire étonnante, maquettes et véritables machines à l’appui. On y découvre également les différentes techniques d’assainissement et d’améliorations de la qualité de l’eau, de l’époque du Lutèce au Paris d’aujourd’hui, dont le réseau s’étend sur 2 500 kilomètres.

Plus d'infos sur le Musée des Egouts

Docks-Cité de la Mode et du Design : un spot festif

Les Docks – Cité de la Mode et du Design, Paris

Situés dans le bâtiment des anciens magasins généraux, rénovés et recouverts d’une structure verte ondulante, les Docks abritent des expositions, des boutiques, l’Institut Français de la Mode, des show-rooms de créateurs et plusieurs lieux de fête.
Avec sa gigantesque terrasse au niveau de la Seine, le Wanderlust vous invite à bruncher, déjeuner, dîner, boire un verre, danser aux sons des Dj… et même faire du yoga et suivre des ateliers culturels le week-end. Sur le toit-terrasse végétalisé, le Café Oz Rooftop - restaurant et bar lounge -  accueille des spectacles et des stand-ups. Quant au Communion, il se définit comme une cabane musicale, temple « des sonorités étranges, du groove haïtien à l’électropical... »

Plus d'infos sur les Docks - Cité de la Mode et du Design

Les Catacombes : un dédale à 20 mètres sous terre

Les Catacombes, Paris © OTCP - Henri Garat

« Arrête, c’est ici l’empire de la mort » annonce le vers gravé à l’entrée de l’ossuaire. C’est en effet dans ces anciennes carrières, dont les pierres ont servi à la construction de la capitale, que reposent les restes d’environ six millions de Parisiens. Ces ossements ont été transférés aux XVIIIe et XIXe siècles, alors que fermaient plusieurs cimetières de la ville devenus insalubres.
Dans cet enchevêtrement de galeries obscures et de couloirs étroits, les visiteurs ont toutes les chances de croiser sans le savoir les ossements de François Rabelais, Jean de la Fontaine, Charles Perrault et de quelques illustres guillotinés de la Révolution, tels Danton et Robespierre.

Plus d'infos sur les Catacombes

Musée des Arts forains : féérie et spectacle vivant

Manège de chevaux de bois, Musée des Arts Forains, Paris © DR

Situé aux abords du superbe parc de Bercy - à découvrir par la même occasion – le musée des Arts Forains est abrité dans la Halle au Vin, conçue par Jean-Paul Favant un disciple de Gustave Eiffel. Il reconstitue une fête foraine comme on en voyait de 1850 à 1950.
On monte sur les balançoires et les manèges de chevaux de bois et de vélocipèdes d’époque. On s’aventure dans le Théâtre du Merveilleux et ses attractions à l’ancienne. On applaudit un spectacle d’automates sur un air d’opéra dans les Salons Vénitiens. On déambule, à l’extérieur, dans un fabuleux Théâtre de Verdure… Une visite insolite hors du temps.

Plus d'infos sur le Musée des Arts Forains