Initiation aux petits bonheurs quotidiens de Paris

Les Buttes-Chaumont, le marché des Enfants Rouges, la Bellevilloise… Profitez de Paris comme un parisien.

Marchés, balades, spectacles, tables gourmandes, adresses incontournables… : suivez les habitudes des parisiens. Si vous souhaitez profiter facilement des nombreuses manifestations et évènements culturels de la capitale, pensez au Pass Passlib' et au Paris Museum Pass.

Premier jour

 Vous souhaitez vous mettre au vert et profiter des 400 parcs et jardins que compte Paris ? L’occasion est belle de vous adonner à une séance matinale de tai-chi au parc des Buttes Chaumont du 20ème arrondissement, et de poursuivre votre promenade parisienne jusqu’à la guinguette rieuse et festive Rosa Bonheur, pour goûter à ses saveurs ensoleillées.

Pour continuer, une parenthèse art et culture ! Des centaines d’événements ont lieu chaque année dans la capitale, il s’agit de ne pas les manquer. Concernant les expositions temporaires - au Grand Palais, au Louvre, au Centre Pompidou… - prenez soin, comme les Parisiens, de réserver votre billet à l’avance pour être sûr de pouvoir rentrer. La programmation des salles de spectacle est tout aussi foisonnante. Un conseil ? L’hilarant one man show « How to become a Parisian in one hour ». Prolongez votre soirée par un dîner dans un de ces divins bistrots revisités par un chef.

Deuxième jour

Le nid de verdure du musée de la Vie Romantique, où les initiés viennent boire un thé et rêver loin de l’agitation, vous attend. L’aventure continue par un cours de cuisine selon vos goûts et vos préférences gastronomiques, suivi d’une dégustation. Car n’oublions pas qu’œnologie et gastronomie sont à l’honneur à Paris. Après une visite thématique, les bonnes adresses n’auront plus de secrets pour vous.
Finissez la journée en flânant sur les berges de Seine, ponctuées de jardins et d’animations, avant de filer dîner et danser dans l’antre coloré de la Bellevilloise.

Troisième jour

Ville marchande, Paris perpétue cette tradition au cœur de ses halles et de ses marchés. Comme un vrai Parisien, flânez et goûtez aux meilleurs produits, par exemple au marché des Enfants Rouges où vous pouvez même passer à table. Pour les amateurs de monuments, n’hésitez pas à faire une étape à l’église de la Trinité, qui représente une vraie richesse.
Direction ensuite le bois de Boulogne qui constitue une alternative bucolique pour un pique-nique gourmand. Vous pouvez également opter pour un déjeuner au Chalet des Iles, un véritable havre de paix. Tandis qu’un passage par le parc de Bagatelle est une étape incontournable de votre promenade du bois de Boulogne.

Parc des Buttes-Chaumont : une escapade escarpée

Parc des Buttes Chaumont, Paris © OTCP - David Lefranc

C’est Napoléon III qui décida en 1864 de transformer ces anciennes carrières en un jardin anglo-chinois. Trois années de travaux titanesques furent nécessaires, et beaucoup de dynamite, pour faire jaillir cascades et ruisseaux, creuser un lac avec une île en son centre et sa grotte ornée de fausses stalactites.
Tous ces efforts méritent amplement l’ascension jusqu’au petit temple de la Sybille, au sommet de l’île. Après quoi, le repos sur les pelouses à la pente vertigineuse est bien mérité, à moins de préférer une balade à la recherche du cèdre du Liban planté en 1880, de l’énorme platane d’Orient ou des ginkgos bilobas…

Plus d'infos sur le Parc des Buttes Chaumont

Rosa Bonheur : rien que du bonheur

Rosa Bonheur, Buttes-Chaumont, guinguette, Paris © Alexa Kehailia

Au cœur du parc enchanté des Buttes-Chaumont, la guinguette Rosa Bonheur – qui n’a pas choisi son nom par hasard – est un chalet de conte de fée prolongé d’une grande terrasse où l’on adore venir danser entre dînettes, goûters et apéros.
Les tables d’hôtes en plein air, les tapas colorés, les grandes assiettes à partager, les cocktails et bien sûr la «  fiesta maison » et sa bande-son éclectique attirent jeunes et moins jeunes, danseurs, noceurs, promeneurs... Donc, une certitude : il y a du monde au rendez-vous, surtout si la journée est baignée de soleil et que la nuit s’annonce étoilée.

Plus d'infos sur le Rosa Bonheur

Septime : mirifique bistronomique

Restaurant Septime, intérieur, Paris © François Flohic

Ah, ces néo-bistrots ! On y est si bien, et particulièrement dans cette maison chic aux savantes notes rustiques. Voilà pour le cadre. Quant au talent du chef Bertrand Grébaut, il transforme d’excellents produits en mets des grands jours : cuisine de grande classe sans fioritures et pleine de découvertes, à prix très raisonnable.
S’ajoute à cela un accueil et un service des plus agréables, de nombreux people et guides gastronomiques séduits, et chacun comprendra la nécessité de réserver longtemps à l’avance… Patience, la dégustation n’en sera que plus savoureuse !

Plus d'infos sur le Septime

Musée de la Vie Romantique : une échappée belle

Musée de la Vie Romantique, Paris © OTCP - Amélie Dupont

Ce musée est niché entre les demeures néoclassiques du quartier de la Nouvelle Athènes. La maison, son jardin envahi de rosiers et l’atelier-salon du peintre Ary Scheffer sont fréquentés à partir de 1830, et durant une trentaine d’années, par le Tout-Paris des arts et des lettres. George Sand, Chopin, Liszt, Rossini, Tourgueniev, Dicken et bien d’autres venaient ici en habitués.
De nombreux souvenirs – peintures, dessins, sculptures, meubles, céramiques, objets – témoignent de ces riches heures de l’époque Romantique. A découvrir, le temps d’une visite et d’une pause au salon de thé ouvert dans la serre, de mars à octobre.

Plus d'infos sur le Musée de la Vie Romantique

Berges de Seine : nature, culture et sport

Berges de Seine © OTCP - Amélie Dupont

Dévoilé en 2013, l’aménagement des Berges de Seine redonne accès au paysage grandiose des bords du fleuve. Rive droite, la promenade piétonne s’étend sur 1,5 km entre l’Hôtel de Ville et le bassin de l’Arsenal. Rive gauche, un espace de 4,5 hectares est dédié aux loisirs et aux activités sportives et culturelles.
Tous les éléments sont présents pour profiter un maximum de ces bords de Seine : des tables pour pique-niquer, des espace de verdure pour respirer, des chaises-longues et des hamacs géants pour se détendre, des jeux au sol, un mur d’ardoise et un autre d’escalade pour les enfants, des agrès, un jardin flottant de 1 800 m2, des concerts, des animations, des espaces yoga... Et bien-sûr des crêpes, des glaces et plein d’autres douceurs pour rassasier les estomacs !

Plus d'infos sur les Berges de Seine

Le marché des Enfants Rouges : 400 ans de succès

Marché des Enfants Rouges, Paris © OTCP - Marc Bertrand

Créé en 1615, ce petit marché installé sous une halle en bois avait pour mission d’approvisionner le Marais. Son joli nom lui vient de l’habit rouge porté alors par les enfants d’un orphelinat du quartier. Quatre-cent ans plus tard, classé à l'inventaire des Monuments historiques, cet endroit plein de charme remplit la même mission avec un incroyable succès, amplement mérité.
On s’y presse pour faire le plein de bons produits frais et de spécialités du terroir. Et on y déjeune à l’Estaminet des Enfants Rouges ou, au coude à coude, aux tables des traiteurs marocain, italien, libanais, japonais, créole… C’est au choix, attention cependant, tout est délicieux !

Plus d'infos sur le Marché des Enfants Rouges

Église de la Trinité : l’œuvre magistrale de Ballu

Date de naissance : 1867, après six ans de chantier sous la houlette du célèbre architecte Théodore Ballu. Signes distinctifs : une façade richement décorée inspirée de la Renaissance italienne et du style gothique, surmontée d’un clocher de 65 mètres en forme de beffroi. Traits de caractères : un chœur monumental et un somptueux maître-autel flanqué de dix colonnes représentant les Dix Commandements, ainsi qu’un décor intérieur qui joue sur la gradation des couleurs et l’éclat des dorures, de nombreuses peintures de l’École académique soutenue par Napoléon III… Et aussi, un square et une place réaménagés en 2013 pour profiter de la vue d’ensemble !

Plus d'infos sur l'Eglise de la Trinité

Parc de Bagatelle : l’héritier des fêtes galantes

Parc de Bagatelle, Paris © OTCP - David Lefeuvre

Comme le dit son nom, on s’y distrait beaucoup ! Résultat d’un pari passé en 1777 entre Marie-Antoinette et le Comte d’Artois, le château de Bagatelle - ou « folie », comme on nomme alors les pavillons voués au libertinage - est reconstruit en 64 jours au cœur du bois de Boulogne.
De style anglo-chinois, le parc du château semble sorti d’un conte. Orangerie, pagode, petits ponts, rochers, grottes, miroirs d’eau et cascades entourés d’arbres majestueux, bassins parsemés de lotus et de nénuphars, alternent avec les jardins de fleurs thématiques : des iris, des clématites et bien sûr une incroyable roseraie aux 1 200 variétés…

Plus d'infos sur le Parc de Bagatelle