5 quartiers où voir du street art à Paris

Du bassin de la Villette au quartier festif d’Oberkampf en passant par le 13e arrondissement ou la proche banlieue, il n’y a pas un endroit à Paris où le street art n’a pas sa place.

Seth - Belvédère du parc de Belleville - Art Azoï © Seth/Art Azoï/Emmanuel FMR

Paris est un musée à ciel ouvert ! En levant la tête, on peut découvrir des pièces étonnantes : des graffitis emblèmes de la culture hip-hop, des pochoirs malicieux, des collages poétiques  ou encore des fresques monumentales venant habiller de nombreuses façades.

De Montmartre à la Butte-aux-Cailles, il faut ouvrir les yeux car chaque interstice est un prétexte à la création et dans beaucoup d’endroits de Paris, des fresques colorées ont recouvert le béton.

Alors, si l’humeur est à la promenade insolite pour découvrir Paris par le prisme du street art, voici 5 quartiers qu’il fait bon parcourir…

Le 13e arrondissement : place aux fresques monumentales

Obey/Shepard Fairey - Paris 13 - Street art 13 - Galerie Itinerrance © Obey/Street Art 13/Galerie Itinerrance

Depuis quelques années, le 13e arrondissement de Paris est le spot privilégié des street artists et est aujourd’hui devenu un véritable musée à ciel ouvert ! Rien qu’aux alentours du métro Nationale, dans la rue Jeanne d’Arc et le boulevard Vincent Auriol, il est possible d’observer plus d’une dizaine de fresques ! L’artiste américain Shepard Fairey a réalisé plusieurs d’entre elles, dont une portant la devise française : « Liberté, égalité, fraternité ».

Juste à côté, une mosaïque de plusieurs mètres de haut représentant le médecin fantasque de série télévisée Docteur House est signée du français Invader.

Dans l’ensemble du quartier, il n’y a qu’à se promener pour tomber sur un chef d’œuvre, à l’instar de la fresque colossale « Etreinte et lutte » représentant deux hommes face à face en habits du 18e siècle, réalisée par le peintre irlandais Conor Harrington en avril 2017.

D’Oberkampf à Ménilmontant : le street art est partout

Retro - Paris 20 - Art Azoï © Retro/Art Azoï

A l’Est de Paris, les quartiers d’Oberkampf, Belleville et Ménilmontant sont des hauts lieux de l’art de rue. Grâce à l’action d’associations comme Art Azoï et Le M.U.R., certaines façades ont même leur propre programmation artistique !

Toutes les deux semaines, un nouvel artiste est invité à s’exprimer au niveau du 107 rue Oberkampf (11e). La performance a lieu en journée et en public, un vrai régal pour les yeux ! En remontant la rue de Ménilmontant (19e), on trouve une fresque emblématique réalisée par Jérôme Mesnager : des personnages forment une ronde et chantent à la gloire du passé musical du quartier. Plus haut dans la même rue, c’est la façade du Pavillon Carré de Baudoin qui est repeinte régulièrement par des artistes de renom.

Enfin, pour profiter d’un peu de nature tout en admirant de l’art, il n’y a qu’à se promener au parc de Belleville (20e) où les fresques de street artists tels que Seth, Kenor ou El Pez ornent murs et piliers.

Le quartier de la Villette : des fresques à plusieurs mains

Kashink - Mur Rosa Parks - Rue d'Aubervilliers Paris 19 © Kashink/Anna Bochu

Rue de l’Ourcq (19e), non loin du canal, on s’émerveille devant un long mur bigarré. Plusieurs artistes du 19e arrondissement lui ont redonné vie, chacun apportant son style et ses couleurs : on reconnaît notamment les masques ethniques de DaCruz, les personnages dansants du graffeur Psy ou les portraits lumineux de Marko 93.

A un quart d’heure à pieds, se trouve la fresque la plus longue de Paris, réalisée en 2015 dans la rue d’Aubervilliers (19e). Sur 493 mètres, de nombreux street artists comme Kashink, Combo et JonOne ont rendu hommage à l’Afro-Américaine Rosa Parks, connue pour avoir refusé de laisser sa place à une personne blanche dans le bus. Une œuvre multiple qui propage un sentiment de paix et de vivre ensemble propre à ce quartier métissé du Nord de Paris.

Le centre de Paris : de Beaubourg à Gainsbourg

Jef Aérosol - Place Stravinsky Marais © Jef Aérosol/Yann Gauthier

Du quartier des Halles à la demeure de Serge Gainsbourg, les murs du centre-ville sont le terrain de jeu des artistes.

Sur la place Igor-Stravinsky (4e) par exemple, une fresque de 350 mètres carrés montre le visage énigmatique d’un homme invitant au silence : une œuvre monumentale signée Jef Aérosol réalisée au pochoir. Dans la rue de la Verrerie (4e), M.Chat a recouvert le volet roulant du BHV Homme de ses félins jaunes et sautillants. Enfin, sur la façade arrière de l’espace des Blancs-Manteaux, l’artiste Gregos, connu pour coller des moulages en plâtre de son propre visage, a réalisé un portrait féministe à l’occasion de la journée de la femme en 2014.

Du côté de l’autre rive de la Seine, rue de Verneuil (7e), se trouve la maison qu’occupait le chanteur et poète Serge Gainsbourg. Depuis sa mort en 1991, son mur est régulièrement recouvert de graffitis, dessins, peintures et collages, rendant hommage au musicien tant aimé des Français.

Vitry-sur-Seine : la ville street art

Parc des Lilas Vitry-sur-Seine - Graffitis © Paris Tourist Office - Photographe : Marc Bertrand

Le street art fleurit aussi dans les villes limitrophes, comme Vitry-sur-Seine. Sur un coin de mur, sur un trottoir, une borne électrique ou un lampadaire, il n’est pas rare d’apercevoir des créations en tout genre : des pochoirs, de petits collages, des graffitis, des peintures... Vitry est une ville engagée pour l’art grâce à ses artistes et à ses pouvoirs publics.

Côté grandes fresques, la ville n’est pas en reste. A l’arrivée en RER, rue Pierre Semard, il y a d’abord l’emblématique « robot-français » de l’artiste italien Pixel Pancho. Non loin du centre artistique du Mac/Val, deux guerriers africains, lance au poing, impressionnent de leur hauteur… Ils ont été réalisés en 2013 en hommage à Nelson Mandela par l’artiste Kouka.

Du street art en intérieur

Art 42 - Urban Art Collection, Paris © OTCP - DR

A Paris, le street art se regarde aussi dans les musées et les galeries ! Lors des longues journées d’hiver, rien de tel que d’aller se réchauffer à Art42 (17e), le premier musée d’art urbain français.

Certaines galeries proposent également une programmation street art, avec des expositions riches et diversifiées : la galerie Brugier-Rigail (3e), Openspace (11e), Artistik Rezo (11e), Backslash (3e), le Cabinet d’amateur (11e), Celal (1e), Itinerrance (13e), ou encore la galerie Wallworks (10e) et la galerie Magda Danysz (11e).

Découvrir le street art avec un guide

Pour tout savoir sur l'art urbain, quoi de mieux que d'arpenter les différents quartiers de la capitale en compagnie d'un spécialiste ? Plusieurs organismes proposent des visites guidées pour partir à la découverte des oeuvres de street art de la ville, à l'instar de My Urban Experience ou Fresh Street Art Tour Paris. Un excellent moyen d'explorer la ville et de ne rien manquer de l'art de rue parisien !

Fresh Street Art Tour Paris Adhérent

Visites guidées
reserver

Immersion dans le Street Art parisien Vivante et colorée, la scène street art parisienne n'a rien à envier à ses voisines......

My Urban Experience Adhérent

Visites guidées
reserver

My Urban Experience propose des visites insolites avec des guides locaux mêlant la visite d’un quartier à une rencontre avec un......