Balade sur les pas de Gustave Eiffel à Paris

La Dame de Fer, mais pas seulement…Paris et ses environs sont riches des œuvres de Gustave Eiffel

A l’occasion de la sortie du film Eiffel de Martin Bourboulon, le 13 octobre au cinéma, l’Office du tourisme de Paris dévoile une visite sur les traces de l’architecte Gustave Eiffel ainsi que les lieux de tournage au coeur de la capitale française. Ce film monumental mêle l’histoire de la construction de la Tour Eiffel et celle d’une grande histoire d’amour entre l'ingénieur Gustave Eiffel, joué par Romain Duris, et Adrienne Bourgès jouée par Emma Mackey. Après avoir terminé sa collaboration sur la Statue de la Liberté, la réputation de l’architecte n’est plus à faire. Le gouvernement français veut qu’il crée quelque chose de spectaculaire pour l’Exposition Universelle de 1889 à Paris, mais Eiffel ne s’intéresse qu’au projet de métropolitain. Tout bascule lorsqu'il recroise son amour de jeunesse. Leur relation interdite l’inspire à changer l’horizon de Paris pour toujours.

Architecte de renom français, le dijonnais Gustave Eiffel a grandement participé à démocratiser les structures métalliques dans l’architecture moderne. Dès la moitié du XIXe siècle, ses ponts, gares et bâtiments se retrouvent dans le monde entier grâce à leur facilité de montage, de transport en kit et les prouesses architecturales qui en résultent. Mais outre l’iconique tour Eiffel, Paris et ses environs cachent de très nombreuses œuvres que Gustave Eiffel a contribué à ériger ou a largement inspiré.

En voici quelques unes :

Le Printemps Haussmann

Printemps Haussmann - Extérieur, Paris

Le Printemps Haussmann, reconstruit en 1882 par Paul Sédille après un incendie est l’un des premiers édifices publics parisien à affirmer sa structure métallique jusque sur sa façade. Le fer devient alors un matériau noble et un élément majeur du décor, notamment au niveau des poutres et des escaliers. Autre première : l’exclusivité des produits dérivés telles que des médailles de la tour Eiffel, dont chercha à s’assurer le fondateur du Printemps, Jules Jaluzot, lors de l’Exposition Universelle de 1889 et qui étaient revendues uniquement dans le Grand Magasin.

Le Shack

Le Shack - Bar restaurant, Paris

A mi-chemin entre restaurant, club social et espace de coworking, le lieu de vie le Shack est installé dans les anciens locaux de l’imprimeur Calmann-Lévy au cœur du Triangle d’Or. On doit à Eiffel, en 1872, la réalisation de la structure métallique de cet édifice baigné de lumière qui a su conserver tout son charme et son authenticité.

Pont aux Buttes-Chaumont

Peu des Parisiens le connaisse mais le pont des Buttes-Chaumont, œuvre faite de fer dont la couleur verte rappelle les arbres du parc est bien une œuvre de Gustave Eiffel. Fait de briques rouges et de métal, il relie la porte Sécretan aux buttes Puebla et Fessart et était un ancien pont routier.

Musée des Arts et Métiers

Musée des Arts et Métiers, Paris © OTCP

En 1881, à la demande de Bartholdi, Gustave Eiffel succède à Viollet-le-Duc pour concevoir l’ossature en fer de la Statue de la Liberté. Premier monument en « kit » de l’Histoire, la structure métallique est légère et souple et l’on y fixe 80 tonnes de plaques de cuivre formant l’enveloppe de la statue. Elle est assemblée une première fois à Paris avant d’être envoyée démontée aux Etats-Unis. Le musée des Arts et Métiers conservait une réplique de la statue désormais offerte aux Etats-Unis depuis l’été 2021, ainsi qu’un modèle au 1/16e de la statue, en bois, plâtre et fer. Le musée accueille également un ensemble photographique et d’objets autour de la Statue de la Liberté, offerts par la veuve de Bartholdi au début du XXe siècle.

La Samaritaine Pont Neuf

Chef d’oeuvre associant Art Nouveau et Art Déco, le grand magasin La Samaritaine Paris Pont Neuf fondé en 1870 par Ernest Cognacq et Marie-Louise Jaÿ, offre au regard son architecture métallique promesse de lumière et d’espace. L’architecte Frantz Jourdain désire utiliser des techniques nouvelles et fasciné par les machines et l’architecture de Gustave Eiffel, c’est naturellement qu’il reprend l’idée d’une structure métallique décorée et visible de tous, en total décalage avec ce que l’on pouvait encore trouver à l’époque. La structure et les escaliers en fer forgé sculptés sont donc confectionnés par le dijonnais Gustave Eiffel.

Le Paradis Latin

Paradis Latin - 2020 L'Oiseau Paradis, Paris

Plus ancien cabaret de Paris, ce lieu mythique créé sous Napoléon est détruit lors de la guerre franco-prusse en 1870 et est laissé en état pendant 17 ans. Alors qu’arrive l’Exposition Universelle de 1889 célébrant le centenaire de la Révolution, Gustave Eiffel reconstruit le théâtre qui devient le Paradis Latin. Les colonnes métalliques sont posées sur les ruines souterraines de l’enceinte de Philippe Auguste et la hauteur sous plafond permet de rivaliser avec une cathédrale, pour des shows aériens inoubliables.

Palais Galliera

Alliant traditions architecturales et innovations techniques, le musée de la Mode de la Ville de Paris, ou Palais Galliera, édifié en 1894 cache sous ses pierres une structure métallique signée Eiffel. De style Beaux-Arts, inspiré de la Renaissance, ce monument est en réalité à la pointe de la technologie de l’époque. Réalisé par la Compagnie des Etablissements Eiffel, les rampes d’escaliers, baies vitrées et les grilles du square Brignole-Galliera viennent également du même atelier que la célèbre tour Eiffel.

Le Champ-de-Mars

Outre l’iconique tour, Gustave Eiffel a laissé bien des traces sur le Champ-de-Mars au fil des années. Afin de sauver sa tour de la destruction programmée quelques temps après l’Exposition Universelle, Gustave Eiffel imagine l’utiliser à des fins scientifiques. En 1909, il installe aux pieds de la tour Eiffel une soufflerie afin de réaliser de nombreux essais pour simuler l’effet du vent sur des avions mais aussi des voitures. Déplacée en 1912 à Auteuil, la soufflerie Aérodynamique Eiffel reste en activité à ce jour. Un peu plus loin, au pied du pilier nord de la tour Eiffel, un buste fait de bronze doré représentant Gustave Eiffel et réalisé par Antoine Bourdelle est à découvrir.

Tour Eiffel

Véritable symbole de Paris dans le monde entier, la tour Eiffel est construite à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1889 par Gustave Eiffel. D’une hauteur de 312 mètres (sans l’antenne), elle est alors la plus haute tour au monde dont l’architecture innovante fait de surcroit beaucoup parler d’elle. Sa construction en 2 ans, 2 mois et 5 jours, est une véritable performance technique. Les panneaux étaient faits sur mesure à Levallois Perret et n’avaient plus qu’à être assemblé sur place. Initialement destinée à être détruite au bout de 20 ans, elle fut sauvée par de nombreuses expériences scientifiques. Gustave Eiffel installe une antenne à son sommet lançant les premières transmissions radiographiques, fortement utilisées lors de la 1ere Guerre Mondiale. Elle fait désormais partie des monuments les plus visités au monde.

Levallois-Perret

Gustave Eiffel est étroitement lié à Levallois Perret. Dès la création de la commune au XIXe siècle, il y installe les ateliers de la société Gustave Eiffel & Cie, où travaillaient plus de 400 ouvriers et où les pièces de la tour Eiffel furent créées. Aujourd’hui disparus, il est toujours possible de se rendre sur place, au désormais Square Gustave Eiffel et d’admirer les œuvres murales et trompe l’oeil représentant la tour Eiffel, la Statue de la Liberté et le viaduc de Garabit qui bordent le parc. Levallois-Perret fut par ailleurs la première ville à baptiser une rue « Gustave Eiffel », du vivant de l’ingénieur. Ce dernier, également conseiller municipal de la ville pendant 12 ans repose au cimetière rue Baudin, dans une sépulture tournée vers sa tour.

Passerelle de l’Avre

La Passerelle de l’Avre, initialement pont-aqueduc a été construit après 15 mois de travaux et 250 ouvriers en 1891 à la demande de la Mairie de Paris. Dans la continuité de l’aqueduc du Avre, elle achemine les eaux de la rivière Avre jusqu'à Paris. Aujourd’hui dédiée aux piétons et cyclistes et offrant une place de choix pour admirer la tour Eiffel, il s’agit d’une portion du GR1, reliant le Bois de Boulogne au Domaine national de Saint Cloud.

A retrouver, le fascicule du parcours et les lieux de tournage

Mais aussi...

Mais Paris cache encore de nombreux trésors liés au Père de la Dame de Fer. Pour aller plus loin, des visites guidées autour des œuvres de Gustave Eiffel sont organisées dans la capitale. Interkultur présente la visite Sur les pas de Gustave Eiffel dans un parcours de 2 heures. Vous arpenterez les rues des 7ème, 15ème et 16ème arrondissements en quête des trésors réalisés par l'architecte et de nombreuses anecdotes historiques.