Galettes des rois 2021 : Paris à l'heure de l'Épiphanie

Célébrée le 6 janvier, l’Épiphanie est le rendez-vous gourmand incontournable de la rentrée de janvier.

Traditionnelles, audacieuses, originales… Tous les ans, la galette des rois se ré-inventent dans les coulisses des boulangeries et pâtisseries parisiennes. Si la version classique se compose de deux pâtes feuilletées généreusement fourrée d’une crème frangipane à l’amande, elle se décline à l’infini en terme de saveurs, de type de pâtes, de parfums ou encore de garnitures. Seul incontournable ? La fève bien sûr ! Tour d’horizon de ces créations qui vont faire rêver les Parisiens en 2021.

Les classiques

Les boulangeries Stohrer, Hugo & Victor, le Boulanger de la Tour, Benoît Castel ou encore Thierry Marx ont opté pour une galette à la frangipane où les techniques et la simplicité des goûts sont parfaitement maîtrisés. Le pâtissier Philippe Conticini a choisi une recette traditionnelle, mais il se différencie en célébrant les femmes dans une « Galette des Reines » pensée en partenariat avec le média Les Éclaireuses et surmonté d’un profil de femme dessiné en sucre glace et d’une fève de La Maison Degrenne.

Les surprenantes

De son côté, Pierre Hermé propose une brioche des rois au chocolat, praliné et noisettes et 3 recettes de galettes : une classique « Infiniment Amande », une Ispahan, une autre aux notes de fleur d’oranger, de miel et de citron. C’est aussi une brioche que le chef Aveyronnais Cyril Lignac a décliné avec de la fleur d’oranger, surmontée de sucre, pistaches et noisettes caramélisées.
Le chocolat s’invite dans les galettes de Ladurée au bon goût de chocolat noisette, dans « La Belle-Hélène » à la poire, pécan et chocolat de la Maison du Chocolat, chez Jean-Paul Hévin ou encore à la Maison Lenôtre qui propose deux autres versions supplémentaires, une classique et une aux agrumes confits.

Les amateurs de thés seront séduits par les deux galettes de Mariage Frères, l’une au bleu Majestic Lime & Ginger et l’autre au thé Blanc & Rose.

Les adresses orientales Babka Zana, Maison Aleph ou encore Maison Gazelle mélangent les genres avec une Babka des rois au miel, des galettes aux saveurs levantines ou encore façon cornes de gazelle. Pour plus de surprises, vous pourrez également découvrir les versions glacées de la Fabrique Givrée ou La Glacerie.

Toutefois, la plus originale est peut-être celle de la charcuterie de haute volée Maison Vérot qui en propose une version salée au porc et foie gras...

Les plus « luxe »

Cette année, le pâtissier Cédric Grolet a décidé de travailler une « Fleur d’amande », une brioche feuilletée aux amandes généreusement garnie d’une frangipane aux amandes torréfiées et d’un praliné, dans sa pâtisserie de l’Opéra, et décline cette brioche autour de la châtaigne pour le palace Le Meurice en la garnissant d’une crème à la châtaigne, de morceaux confits et de chips croustillantes sur le dessus.

Les autres palaces proposent, eux aussi, leur version de la galette. Le Shangri-La met en avant une galette à la vanille pensée par Maxence Barbot, son chef pâtissier. François Perret, dans son Petit Comptoir du Ritz, offre deux versions, l’une au feuilletage inversé et à la macaronade d’amande et une en format « en barre » à emporter avant une balade rue de Rivoli. Quant au Fouquet’s, la galette a un bon goût de nougat avec sa crème d’amande et de miel accompagnée de morceaux d’oranges confites.

Au George V, Michael Bartocetti s’est amusé à fusionner la brioche et la galette pour un résultat aérien qui devrait régaler les gourmands de tous bords alors que Nicolas Guercio du Lutetia a décliné « 111 nuances de noisettes ». Matthieu Carlin de l’Hôtel de Crillon propose une galette traditionnelle mais qui renferme une surprise inattendue : dans deux d’entre elles, la fève a été remplacée par une bague en or ou un anneau qui vous offre une nuit dans le célèbre palace...

Les fruits s’invitent aussi dans les créations des grands chefs. Ainsi, Guy Martin au Grand Véfour apporte de la fraîcheur à sa frangipane avec de la passion et de l’ananas alors que Yann Brys, MOF et chef pâtissier des hôtels Evok, plébiscite la douceur acidulée de la confiture de framboise dans sa galette pour le Brach.  

Une chose est sûre, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets !