Le centre Pompidou

Chagall, Lissitzky, Malevitch au Centre Pompidou : une exposition majeure, en ce moment à Paris.

Le centre Pompidou, lieu d’art et de culture

Centre Pompidou © Amélie Dupont - Architecte : Renzo Piano et Richard Rogers

Pas encore quarante ans, mais déjà emblématique! Ouvert en 1977, le centre Pompidou, communément appelé Beaubourg par les Parisiens, s’est imposé comme l’un des sites les plus vivants et visités de la capitale. Musée, bien sûr, mais aussi bibliothèque et lieu de vie, l’édifice multicolore conçu par Renzo Piano, se dresse comme un monument inédit au cœur de Paris. Six niveaux, une architecture hors norme  et une vue imprenable sur tout Paris, qui fait le bonheur des visiteurs.

Avec près de 100 000 œuvres à son actif, le centre Pompidou possède un patrimoine extraordinaire avec des chefs d’œuvre de Picasso, Kandinski, Chagall, Matisse, Léger… Mais également de très nombreuses pièces issues de la création contemporaine : Boltanski, Buren, Hantaï… Depuis ses débuts, le centre Pompidou accueille aussi des expositions temporaires de premier ordre en art moderne et contemporain.

Poursuivant une politique d’ouverture et de proximité, il a ouvert une extension à Metz, avec un bâtiment et une programmation dignes de son aîné parisien !

Réservez votre billet coupe-file et non daté pour visiter le Centre Pompidou et ses collections temporaires

Chagall, Lissitzky, Malevitch… L’avant-garde russe à Vitebsk (1918-1922)

Du 28 mars au 16 juillet 2018

Marc Chagall, Papiers Collés, mine graphite et encre sur papier © Collection Centre Pompidou, musée national d'art moderne,  Adagp, Paris 2018

1917 : le régime tsariste s’est effondré en Russie. La révolution bolchevique, menée par Lénine, est vue comme un souffle nouveau par des millions de Russes. Des décrets fixent l’égalité entre les peuples issus de différents groupes ethniques et religieux. Le peintre juif Marc Chagall peut enfin exister comme un citoyen russe à part entière…

Porté par une inspiration nouvelle, l’artiste décide d’apporter un enseignement artistique aux jeunes de Vitebsk, sa ville natale actuellement en Biélorussie. En 1918, naît l’Ecole populaire d’art de Vitebsk : un établissement scolaire et un musée libres et ouverts à tous, incarnant les valeurs alors novatrices du bolchevisme. C’est dans cette pépinière révolutionnaire que Chagall, entouré d’El Lissitzky, de Malevitch et de leurs élèves, donne sa forme moderne à l’avant-garde russe.

Afin de célébrer le centenaire de la nomination du peintre à la tête de cette école d’un nouveau genre, le centre Pompidou propose une exposition riche de 250 oeuvres et documents provenant des plus grands musées de Russie et Biélorussie. Partez à la découverte des travaux oniriques de Marc Chagall et des univers géométriques de Malevitch et Lissitzky. Gorgez-vous des aplats de couleurs primaires et faites la connaissance avec les artistes méconnus du collectif Ounovis (« ceux qui affirment le nouveau dans l’art »), formé par les élèves de Vitebsk.

Une exposition à ne rater sous aucun prétexte !

Sheila Hicks. Lignes de vie

Du 07 février au 30 avril 2018

Sheila Hicks Lignes de vie Affiche © DR

Du 7 février au 30 avril 2018, les œuvres colorées de l’artiste américaine Sheila Hicks investissent le centre Pompidou, à l’occasion de l’exposition « Lignes de vie ».

Dès la fin des années 1950, Sheila Hicks qui se prédestinait initialement à la peinture, casse les codes de l’art et intègre le textile, la laine, le lin et le coton à ses créations. De par ses voyages, l’artiste s’inspire des pratiques de l’Amérique précolombienne et des différentes techniques de tissage et de pliage, pour donner naissance à un travail singulier. Brodées, nouées, torsadées … ses œuvres, faites de matières souples et aux dimensions parfois imposantes, font sensation. Novatrice, Sheila Hicks est considérée comme la première artiste à créer des sculptures à multi-composition, révélant à chaque exposition des formes différentes. Élève du coloriste Josef Albers, elle allie à la perfection formes atypiques et couleurs vives depuis près de 60 ans au gré de compositions uniques que le Centre Pompidou vous invite à découvrir.


David Goldblatt. Rétrospective

21 février 2018 - 13 mai 2018

David Goldblatt - Margaret Mcingana chez elle un dimanche après-midi... Courtesy David Goldblatt et Goodman Gallery Johannesburg et Cape Town © David Goldblatt

Le Centre Pompidou consacre une rétrospective inédite à l’oeuvre de David Goldblatt. Le grand photographe sud-africain a su capter à travers son objectif les moments de vie essentiels de son pays des années 1950 à nos jours, figeant l’évolution et la fin de l’Apartheid.
Né en 1930 d’une famille d’immigrés juifs européens, David Goldblatt forge son identité autour des notions de tolérance et d’égalité. Tout jeune, il est subjugué par le travail à la mine : le ballet des hommes bougeant à l’unisson, ces ouvriers noirs et blancs égaux face au labeur, mais pas devant la loi. Son travail photographique prend rapidement une tournure documentaire, qui ne le quittera jamais.
David Goldblatt n’a eu de cesse de rendre visibles les conséquences de la domination blanche à travers une parfaite maîtrise du terrain et des photographies sans fard. Deux cent clichés, une centaine de documents et 7 vidéos explicatives sont à découvrir jusqu’au 13 mai 2018.




Informations pratiques

Tous les jours de 11h à 21h ou de 11h à 23h.
Centre Pompidou - 4e

Centre Pompidou Adhérent

Musée
Place Georges Pompidou, Paris, 75004
reserver

Le Centre Pompidou, créé par Renzo Piano et Richard Rogers, est une merveille d’architecture du XXe siècle, reconnaissable à ses......