Balade sur les traces de grandes figures féminines

A l’occasion de la coupe féminine du monde de la FIFA 2019, partez sur les traces des parisiennes illustres !

Du village Fan Expérience Nelson Mandela au Parc des Princes – découvrez Paris à travers ses femmes illustres ! A l’occasion de la coupe du monde féminine de la FIFA 2019, partez sur les traces des parisiennes illustres à travers les lieux emblématiques de leurs vies.

1er arrondissement

Le 1er arrondissement est l’arrondissement du Paris d’époque, des parcs et jardins, des arcades mais aussi de la gastronomie. En effet c’est dans le 1er arrondissement que sévissent deux des plus grandes cheffes parisiennes ! Depuis le jardin Nelson Mandela, prenez la rue St-honoré sur votre droite.

POI 1 : 121 rue Saint Honoré - Adeline Grattard, Yam Tcha

Adeline Grattard maîtrise subtilement l'accord de ses plats et des thés qu'elle propose dans son restaurant sans carte préétablie. Après avoir été formée à l'école Ferrandi et par les chefs Yannick Alléno, Flora Mikula ou encore Pascal Barbot, elle part à Hong-Kong apprendre de nouvelles techniques culinaires.

À son retour elle ouvre son restaurant, le Yam'Tcha où elle importe la pratique de boire un thé chaud pendant le repas !

POI 2 : 20 rue du Louvre - Anne-Sophie Pic, La Dame de Pic

Fille et petite-fille de chefs triplement étoilés au Michelin, Anne-Sophie Pic tient ici son restaurant La Dame de Pic depuis 2012. En 2007, elle gagne une étoile au Michelin et est élue "cheffe de l'année" par les guides Michelin. Elle fait partie des rares cheffes à avoir reçu les 3 étoiles.

6ème arrondissement

Réputé pour être le quartier des artistes, le 6ème arrondissement est directement associé au boulevard Saint-Germain et son histoire mythique. C’est à travers ses cafés et de ses brasseries gorgés d’histoire que ce quartier se découvre…

POI 3 : Le Café de Flore - Simone de Beauvoir

Le Café de Flore était considéré comme le quartier général de plusieurs grands esprits dont Simone de Beauvoir. Avec son mari Jean-Paul Sartre, elle fait de ce lieu leur siège social et considère le café comme chez eux. Ici, les journées de Simone de Beauvoir seront consacrées à ses écrits, devenue l'une des auteures les plus lues du monde, elle obtient le prix Goncourt pour son roman "Les Mandarins" en 1954.

Théoricienne du mouvement féministe avec son livre "Le Deuxième Sexe", Simone de Beauvoir participe dans les années 70 au mouvement de la libération de la femme.

POI 4 : 16 rue Saint Simon - Sonia Delaunay 

Artiste peintre d’origine ukrainienne, Sonia Delaunay et son mari Robert vécurent et créèrent au 16 rue de St-Simon. Le fauvisme inspire ses premières créations avec notamment le célèbre tableau « Philomène », conservé aujourd’hui au centre Pompidou. Artiste reconnue de son vivant, Sonia Delaunay se verra offrir une rétrospective de son œuvre au musée du Louvre en 1964 et la distinction d’officier de la Légion d’honneur en 1975. 

Elle laisse après sa mort en 1979, une œuvre riche comprenant aussi bien des tableaux, des tissus imprimés, des livres d'artistes, des robes de haute couture, des objets d’art… Sonia Delaunay se disait incapable de définir sa forme d’art. Discriminée par les critiques d’art de l’époque moderne, le style Delaunay est aujourd’hui mondialement reconnu.

7ème arrondissement

Nous voici à l’entrée du 7ème arrondissement de Paris, où se concentrent les signes du pouvoir (l’Assemblée Nationale, l’Hôtel de Matignon, de nombreux ministères…) .Vous serez éblouis par tant de monuments sur votre chemin : de l’hôtel des Invalides à la Tour Eiffel, une chose est sûre c’est à pied par d’agréables balades que ce quartier se visite. De célèbres femmes de lettres ou encore politiques ont choisi de vivre ici, cette étape vous permettra de découvrir des lieux insoupçonnés intimement liés à ces femmes.

POI 5 : - 102 rue de Grenelle - Madame de Staël 

Cette adresse est le lieu de résidence à partir de 1798 de Madame de Staël, grande romancière du mouvement romantique. Germaine de Staël joue un rôle politique avec ses livres "Delphine" en 1802 et "Corinne ou l’Italie" en 1807 qui dénoncent les conditions de la femme du XVIIIème siècle.

Pour la plupart des hommes politiques et écrivains de l'époque, elle est décrite comme empiétant les domaines réservés aux hommes.

POI 6 : 11 rue Barbet-de-Jouy - Romy Schneider

Connue du grand public pour son rôle de Sissi l’impératrice, Romy Schneider tourne avec les plus grands : Visconti, Tavernier, Welles, Sautet. Engagée pour les droits de la femme, Romy Schneider milite dans les années 70 pour un avortement libre et signe le Manifeste des 343 pour l'avortement précisant avoir elle-même avorté.

Elle vit à Paris, rue Barbet-de-Jouy jusqu’à sa mort prématurée à 43ans en 1982, après avoir connu une grande carrière internationale. Romy Schneider reçoit en 2008 un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

POI 7 : 11 Place Vauban - Simone Veil

Le 11 place Vauban était le lieu où Simone Veil vécut avec son mari Antoine et leurs enfants. Son discours pour le droit à l'IVG marquera l’histoire puisque le 17 janvier 1975, "la loi Veil" fut adoptée légalisant l'interruption volontaire de grossesse.

Femme politique émérite, Simone Veil repose aujourd’hui au Panthéon.

POI 8 : 14 avenue Duquesne - Germaine Poinso-Chapuis 

Avocate de profession, Germaine Poinso-Chapuis s’engage en résistance avec le Mouvement de libération nationale. Après la Libération, elle sera en 1947 la première femme ministre française, nommée à la Santé Publique ici, au 14 avenue Duquesne. Elle demeure la seule à exercer cette fonction de 1947 à 1948 jusqu'à Simone Veil en 1974.

15ème arrondissement

Le 15ème est le plus grand arrondissement de la capitale ! Ici vous retrouvez plusieurs parcs pour vous ressourcer comme le parc André-Citroën ou l’ancienne ligne de chemin de fer de la Petite Ceinture mais aussi différentes approches architecturales dont le quartier contemporain de Beaugrenelle, la célèbre tour Montparnasse ou encore la réplique de la Statue de la liberté d’Auguste Bartholdi sur l’Île-aux-Cygnes.

POI 9 : 13 rue Meilhac - Françoise Dolto

Psychanalyste des enfants en souffrance et pédiatre, Françoise Dolto axe ses recherches autour de deux idées majeures "l'enfant est une personne à part entière et un être de langage". En 1979, elle crée au 13 rue Meilhac la Maison verte avec cinq psychanalystes et éducateurs. Le lieu se veut lieu d'accueil pour les enfants de moins de 4 ans avec leurs parents ou tuteurs.

16ème arrondissement

Notre dernière étape nous mène dans le 16ème arrondissement. Quartier calme et vert de Paris, vous serez fasciné par ses façades haussmanniennes. Arrivés à la rue de Ranelagh, ouvrez bien les yeux: une lignée de belles demeures s’imposent à vous. Mais avant tout, l’âme du 16ème arrondissement c’est le sport, avec l’hippodrome de Longchamp, les courts de Roland-Garros et… ses stades ! Vous pourrez ensuite rejoindre le Parc des Princes, qui se situe non loin de la dernière étape de ce parcours, pour peut-être avoir la chance d’y vivre un match de la Coupe du Monde de la FIFA 2019.

POI 10 : 65 rue de Ranelagh - Suzanne Lenglen

Lieu de naissance de Suzanne Lenglen, tenniswoman et sportive accomplie. Elle s'initie au golf, tir à l'arc, la natation et l'équitation, mais c'est au tennis qu'elle fera ses plus grands exploits, remportant le titre de championne du monde en 1919, à seulement 15 ans. Elle remporte en tout 241 tournois et trois médailles olympiques (dont deux d'or).

Surnommée la divine de par ses exploits sportifs, la Fédération Française de Tennis lui rend hommage en 1997 en donnant son nom au deuxième court de Roland-Garros.

POI 11 : 14 rue de Rémusat - Arletty

Léonie Bathiat dite "Arletty" vécut au 14 rue de Rémusat, on peut apercevoir une plaque commémorative en son nom sur la façade de l'immeuble. Comédienne au théâtre, elle interprète les rôles de Sacha Guitry, Colette, Jean Cocteau... Devenue rapidement actrice pour le grand écran, elle forme un véritable couple de cinéma avec Marcel Carné qui lui offre le rôle de Mme Raymonde dans "L'Hôtel du Nord", rôle qui lui apporta le succès qu'on lui connait aujourd'hui.

À cette adresse, vécut également la chanteuse Barbara lui inspirant la chanson Rémusat.