Le musée du quai Branly - Jacques Chirac

Un musée hors du commun, qui vous emmène sur les traces des civilisations non-occidentales.

Musée du quai Branly et tour Eiffel © David Lefranc

A quelques mètres de la tour Eiffel, le musée du quai Branly - Jacques Chirac est assurément un lieu incontournable de la culture à Paris. Reconnaissable à son célèbre mur végétalisé conçu par le botaniste Patrick Blanc, il a été inauguré en 2006 et est entièrement dédié aux civilisations non occidentales. Doté d’une salle de spectacle, un salon de lecture, un cinéma, un restaurant et une librairie, l’ensemble architectural imaginé par Jean Nouvel trône au cœur d’une savane arborée, un jardin de 2 hectares où faire une halte reposante une fois la visite terminée.

Par le biais de sa collection permanente et de ses expositions temporaires, le musée du quai Branly - Jacques Chirac met en lumière la richesse des premières cultures et éclaire les visiteurs sur l’importance de ces civilisations au sein du patrimoine mondial. Avec un fond incroyablement riche de 700 000 photographies et 300 000 œuvres et objets (instruments de musique, textiles, vêtements) en provenance d’Océanie, d’Asie, d’Afrique et des Amériques, le musée propose une immersion exceptionnelle au cœur d’univers lointains. Un véritable voyage à travers le temps et les territoires.

Les expositions temporaires du musée du quai Branly - Jacques Chirac considèrent d’un regard toujours plus novateur les cultures à l’honneur. Mises en relation avec les civilisations occidentales contemporaines, elles paraissent ainsi plus proches et plus accessibles, tout en conservant cette dimension mystique qui les rend toujours aussi fascinantes.

Peintures des lointains

Du 30 janvier 2018 au 06 janvier 2019

Peinture des lointains Vertical © DR

Du 30 janvier 2018 au 06 janvier 2019, le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac offre au public l’occasion exceptionnelle de découvrir des œuvres inédites de sa collection. Réunissant près de 200 toiles et œuvres graphiques de la fin du XVIIIème jusqu’au milieu du XXème siècle, l’exposition Peintures des Lointains est une véritable invitation au voyage, de l’Amérique au Moyen-Orient, du Pacifique à l’Afrique du Nord. Les scènes de vie cairotes d’Emile Bernard, l’Odalisque d’Ange Tissier, les estampes et dessins de Paul Gauguin et Henri Matisse lors de leurs voyages à Tahiti ainsi que les fameux portraits d’Amérindiens de George Catlin côtoient les toiles exposées lors de l’Exposition Coloniale de 1931.

L’exposition dévoile à quel point les peintres puisent leur inspiration dans des paysages authentiques encore vierges de civilisation de masse, et immortalisent les mœurs et coutumes des populations de contrées situées aux quatre coins de la planète. Elle révèle ainsi l’évolution du regard porté par les sociétés occidentales sur les peuples et territoires lointains au fil de l’Histoire, allant du fantasme d’une culture exotique à la peinture réaliste, ethnographique ou propagandiste.

« Peintures des lointains » est l’occasion inédite de découvrir l’univers d’artistes d’horizons variés, témoins historiques et interprètes d’un quotidien éloigné des modes de vie du Vieux Continent, dans une Europe en pleine expansion coloniale.


Madagascar, Arts de la Grande Île

Du 18 septembre 2018 au 01 janvier 2019

Madagascar Quai Branly | 405x630 | © DR

Située au large des côtes est-africaines dans l'Océan indien, l'île de Madagascar est un véritable continent en miniature. Elle est pour la première fois mise à l’honneur depuis 1946 dans une exposition qui retrace les traditions malgaches dans leur ensemble. Sa situation géographique fait de la Grande Île un véritable carrefour des civilisations où se croisent des populations aux origines aussi diverses : d’Inde, de Chine, de la péninsule arabique, d’Afrique Australe, de Polynésie ainsi que d’Europe.

Dans un parcours pensé en trois parties, 360 œuvres et documentaires exposent l’Histoire de cette île hors normes ainsi que ses richesses naturelles. La deuxième section met en avant l’art du quotidien, l’architecture et la culture malgache tandis que la troisième section explore l’art sacré dédié au monde des morts à travers amulettes, sculptures et plats rituels de diverses origines.

Une exposition exceptionnelle, où la diversité linguistique et culturelle de cette île pleine de contrastes est remarquablement mise en avant.

Ouvert tous les jours sauf le lundi : de 11h à 19h (fermeture à 18h00).
Nocturnes jusqu'à 21h00 le jeudi, vendredi et samedi (fermeture à 20h00).
Fermé le 25 décembre et le 1er mai
Horaires du jardin : de 9h15 à 19h30 du mardi au dimanche et de 9h15 à 21h15 le jeudi, vendredi et samedi.