Paris, capitale de la randonnée

La randonnée à Paris, c’est aussi possible !

Pratiquer la randonnée à Paris ? Si l’idée, pour certains, semble farfelue, il s’agit pourtant d’une très belle manière de re(découvrir) les beautés d’une ville qui compte tout de même 8 chemins de Grandes Randonnées (GR). 50 kms de boucles entre le Périphérique et les boulevards des Maréchaux, ou encore 75 espaces verts. À vos marques, prêts, marchez !

Le GR 75, l’hommage à une ville (triplement) Olympique

Inauguré en 2017 pour soutenir la candidature de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, cet itinéraire pourrait bien, à l’avenir, être aussi plébiscité que quelques-uns de ses célèbres prédécesseurs appréciés des marcheurs (GR 20, etc.). Au programme : une boucle 100% parisienne de 50 kms entre le Périphérique et les Maréchaux passant par neuf arrondissements et traversant pas moins de 75 espaces verts. Le bois de Vincennes où se sont déroulées les matchs de cricket de la première édition parisienne des Jeux Olympiques en 1900, le stade nautique des Tourelles (aujourd’hui piscine Georges Vallerey, dans le 20e) qui a vu 24 ans plus tard Johnny Weissmuller devenir le premier nageur à boucler un 100m en moins d’une minute (…) : le GR 75 est un véritable voyage au cœur de l’Histoire sportive de la ville. Il illustre aussi le rendez-vous pris par Paris avec le monde en 2024, avec des passages par le Parc des Princes, Roland-Garros ou encore l’Accor Arena. Une boucle incontournable pour les fans de sports.

Les traversées de Paris, trois options de porte-à-porte

Butte aux Cailles, Paris

Eux aussi tous balisés, ces itinéraires représentent autant d’options de randonner pendant des heures avec les yeux grands ouverts.

Le premier des trois, long de 21 kms, relie le bois de Vincennes à celui de Boulogne, où la balade peut se terminer par un pique-nique au bord du lac inférieur. Avant cela, les marcheurs auront eu l’occasion de traverser la Seine, de saluer la Tour Eiffel puis de passer par l’École Militaire, le Jardin du Luxembourg ou encore la montagne Saint Geneviève et son Panthéon. Rive droite, ce sont le square Ranelagh, la maison Balzac et le musée du vin qui les attendent.

La traversée n°2, elle, fait honneur à certains des « villages » les plus emblématiques de Paris. Après le Parc de la Villette puis celui des Buttes Chaumont, les randonneurs longent passent par le canal St-Martin avant de s’enfoncer dans les rues étroites du Marais. Quelques photos devant les Musées Picasso et Carnavalet, puis le chemin se poursuit via les Îles de la Cité et Saint-Louis. Pont Au Double, Marie ou Saint-Louis : ce passage au cœur de la capitale avec de Notre-Dame de Paris en toile de fond a quelque chose de magique. Un peu plus au sud, c’est le quartier latin qui s’offre alors aux promeneurs et précède un passage dans le 13e arrondissement de Paris. Crée après l’extension de la ville en 1960, il est synonyme de grimpette (sauf pour ceux qui auraient opté pour cet itinéraire du sud au nord) vers les Gobelins et la Buttes aux Cailles. Encore un effort, et voici que le point culminant (78m) de la rive gauche pointe le bout de son nez : bienvenue au Parc Montsouris… avant l’escale finale située face à la Cité Universitaire.

Si elle se contente de la rive droite, la traversée n°3 (de la Porte Maillot à la Porte Dorée) n’en reste pas moins un immanquable. Les amateurs d’histoire ne s’y trompent pas, puisqu’il s’agit là d’arpenter la capitale d’avant le rattachement à certaines communes. Et une fois encore, les mollets seront mis à l’épreuve avec des passages par la Place de l’Étoile, Montmartre, le Parc des Buttes Chaumont et celui de Belleville. Moins haut perchés, le square des Batignolles, le parc Monceau ou encore le village de Charonne sont également au programme. On finit ensuite par une belle mise au vert du côté de la Promenade Plantée.

L’option randos urbaines avec les « Panamées »

Gratuites et ouvertes à tous, les Panamées allient marche et découverte de Paris sous des angles originaux, grâce à des parcours thématiques. Une invitation mensuelle à arpenter les rues de Paris, sur les traces de Victor Hugo, à la découverte de l’architecture du Corbusier, ou encore au rythme des chansons rendant hommage à la ville. Pour plus d’informations sur ces sorties urbaines organisées par le comité départemental de la randonnée pédestre de Paris, cliquez ici.

Promenons-nous dans les Bois… et sur les sentiers de la Seine

Île de Reuilly - Bois de Vincennes © Cristian Bortes via Wikimedia Commons

Les fans des Bois de Boulogne et de Vincennes, eux aussi, ont de quoi user leurs semelles. Possible en un peu moins de 3h, le tour du premier permet d’oublier le goudron, avec notamment un parcours longeant un ruisseau et le passage sous une cascade. Deux boucles sont aussi possibles du côté de Vincennes avec, pour la plus grande (11 kms), un départ du Château et des passages à proximité du Jardin d’agronomie tropicale et du lac de Gravelle. Long de plus de 800 kms, le GR2 traverse Paris via deux itinéraires. Le premier, du Bois de Vincennes à la Porte de Sèvres et le second du Pont d’Austerlitz au Parc André Citroën. Dans les deux cas, la magie opère avec un Paris qui se révèle au fil de l’eau.